Ecrittératures

3 novembre 2009

L’histoire turque ou le miroir arménien

Numériser

Tout militant arménien de la reconnaissance du génocide sait désormais qu’il ne suffit pas à la vérité d’être vraie pour qu’elle soit crue. Chaque Arménien vivant crie d’une seule voix dans le même désert que celui où ont crié jusqu’à la mort les Arméniens déportés en 1915. Il ne suffit pas que la vérité soit aussi forte que le droit de la promouvoir  pour que ce droit soit universellement entendu. Comme la vérité se crie, le droit s’arrache. Le droit à la vérité est un combat permanent mené contre ceux qui mentent en permanence. On peut aisément imaginer pour quelles raisons mentent les bourreaux. Mais le militant de la reconnaissance ne parvient pas à comprendre pour quelles raisons leurs enfants et leurs petits-enfants les imitent. Un Arménien qui reconnaît l’innocence de ces enfants et petits-enfants de bourreaux a du mal à comprendre qu’ils veuillent échapper à leur responsabilité. Car sans être coupables d’un crime qu’ils n’ont pas commis, les Turcs d’aujourd’hui ne sont pas moins responsables de son héritage. C’est qu’ils vivent aujourd’hui non seulement de la mort des Arméniens d’hier, mais avant tout de la sueur de leur travail et du sang millénaire de leur nation. Longtemps, les Arméniens d’aujourd’hui se sont heurtés au mur de protection que la Turquie avait édifié autour des Turcs. Mais comme les Turcs ont détruit les églises arméniennes, les Arméniens détruisent peu à peu ce mur noir de la négation. Et comme les Turcs ont détruit la mémoire arménienne, les Arméniens leur renvoient la mémoire turque. Car cette mémoire forcément oubliée n’était pas pour autant une mémoire forcément perdue. Elle était tapie en chaque Turc attendant qu’un cri arménien vienne la réveiller, les Arméniens étant la mémoire que les Turcs attendaient. Et les Turcs peuvent compter sur les Arméniens pour ne pas l’oublier. C’est le cadeau que les Arméniens leur doivent. Dès lors, les Turcs n’auront plus de sommeil car ils dormiront avec leur mémoire. Une mémoire de sueur et de sang. Car la mémoire arménienne est le miroir de l’histoire turque. Les Arméniens n’en finiront pas de tendre ce miroir aux Turcs. Afin que les Turcs s’y voient tels qu’en eux-mêmes leur histoire les aura figés. Et la raison pour laquelle les Turcs ne veulent pas croire à la vérité, c’est qu’ils ne veulent pas se voir tels qu’en eux-mêmes le miroir de cette vérité les fige. Les uns, par fidélité à leurs pères massacreurs, les autres en raison de l’horreur que cette image d’eux-mêmes pourrait leur inspirer. Et comme il est impossible d’échapper à son héritage d’horreur, il reste qu’on peut encore sauver des choses en les regardant avec les yeux de ceux que cette horreur fait encore pleurer.

Denis Donikian

Novembre 2009

 

LiRE EGALEMENT : Les protocoles en question

*

Image : sculpture de D.D.

Publicités

3 commentaires »

  1. : Comme la vérité se crie , le droit s’arrache :

    Nos amis de la communauté juive ont compris depuis très longtemps qu’ils n’avaient pas d’autre alternative que cette politique de survie pour leur peuple et pour leur Etat .

    Commentaire par Avignon — 3 novembre 2009 @ 4:51 | Réponse

  2. Rien ne peut effacer la mémoire et tant que les arméniens seront de ce monde, dans plusieurs générations, elle continuera à témoigner de tous les crimes. Seule une vérité reconnue et partagée peut rapprocher les descendants des deux peuples.

    Commentaire par Antranik — 4 novembre 2009 @ 7:56 | Réponse

  3. […] EGALEMENT : L’histoire turc et le miroir arménien Laisser un […]

    Ping par Les protocoles en question « Ecrittératures — 5 novembre 2009 @ 4:24 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :