Ecrittératures

3 mai 2011

In memoriam Amalia Kostanian

Filed under: Uncategorized — denisdonikian @ 4:11
Tags:

Honte, mille fois honte au pays qui se fait voler par un autre le devoir d’honorer ceux de ses citoyens qui œuvrent en faveur d’une normalisation  démocratique. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé avec la récompense à titre posthume attribuée par l’ambassadrice américaine Marie Yovanovitch à la Femme de Courage Amalia Kostanian, dans sa lutte acharnée contre la corruption qui sévit en Arménie.

La mort d’Amalia Kostanian n’a dû réjouir que les magouilleurs de haut vol dont elle dénonçait périodiquement les agissements en coulisses, surtout au moment des élections. Il se trouve que j’avais répondu à son appel, quand l’antenne arménienne de Transparency International qu’elle dirigeait avait souhaité impliquer comme observateurs aux élections législatives, puis présidentielles, respectivement de 2007 et 2008, des membres de la diaspora. Convoqué dans les bureaux de l’association, j’avais mesuré le travail remarquable accompli à l’ampleur des dossiers sur la corruption qui occupaient tout un placard. C’est Amalia elle-même qui nous avait briefés sur notre tâche. Se trouvaient là de jeunes Arméniens venus de certains pays arabes pour étudier en Arménie. Amalia parlait couramment l’anglais et montrait beaucoup de bonne humeur, tout en inspirant un grand respect de la part de ses collègues.

Sans vouloir jouer au féministe convaincu, ni m’appuyer sur un facile manichéisme en vantant les mérites de la femme arménienne et en dénonçant l’égoïsme de l’homme arménien, force est de constater que la fonction  qu’occupait Amalia Kostanian et le rôle qu’elle assumait au sein de la société civile pour rendre la vie politique plus transparente, étaient de premier plan. La figure d’Amalia Kostanian est sans nul doute, avec Hranouch Kharatian, Zarouhie Postandjian, Ludmilla Haroutunian et d’autres, de ces femmes qui inspirent l’espoir pour que l’Arménie accède au rang des pays démocratiques. Certes, des hommes aussi œuvrent dans ce sens. Mais dans un pays où le mâle seul fait sa loi, l’intrusion des femmes en politique est nettement plus difficile à assumer qu’ailleurs. D’autant que les femmes ont l’art de court-circuiter les discutailleries liées aux conquêtes de pouvoir ou à la sauvegarde d’intérêts propres pour aller à l’essentiel, la défense du bien public. Car c’est cela qui manque à l’Arménie, un sens du bien public. Et dans ce domaine, la femme arménienne aura toujours une longueur d’avance sur nos politiciens arméniens, passés maîtres dans leur défense et illustration du bien privé.

DD

Publicités

Un commentaire »

  1. Je ne connaissais pas Amalia KOSTANIAN . Je l’ai découverte suite à l’hommage que lui a rendu Madame Marie YOVANOVITCH , ambassadrice des Etats Unis en Arménie et grâce également au coup de  » gueule  » de Denis Donikian . Merci de l’avoir fait Denis ,toi l’ homme de la diaspora . En Arménie aussi la femme sera l’avenir de l’homme ,…si l’homme arménien lui laisse un peu d’espace .
    DONIG .

    Commentaire par DONIG — 3 mai 2011 @ 3:27 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :