Ecrittératures

13 décembre 2011

ACTU 4

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT,Denis Donikian m'agace — denisdonikian @ 9:15

*

La meilleure façon d’atteindre la mort, c’est de l’attendre comme on atteint une ville assis dans sa voiture.

*

Le président arménien rend visite au Pape pendant que 40% de ses enfants crèvent de faim.  Je sais pourquoi le papier hygiénique embrasse la merde, mais ne me demandez pas quelle conversation peut avoir un pape avec un président fraudeur.

*

L’Arménie est un pays en guerre où le soldat meurt tué par les siens.

*

Le pont de Kiev à Erevan est un pont multi-usage. Il sert à passer, repasser et trépasser.

*

Aznavour vient de se réveiller. Il aurait déclaré dans Life Showbiz qu’avait lieu en Arménie un génocide interne, obligeant sa jeunesse à quitter le pays. Alleluia ! Sûr que le président va lui tirer les oreilles.

*

En Arménie, des Arméniens qui vendent leur population aux pays étrangers, leur vendent aujourd’hui des terres arméniennes. Pendant ce temps, les Arméniens des pays étrangers mangent et chient leur kébab, n’ayant aucun problème de transit intestinal.

*

Je me soigne au vitriol depuis que je me sais arménien. Sans résultat.

 *

Les Arméniens ont le culte de la survie par le suicide.

*

Au secours, Louise ! Viens nous dire que l’Arménie est belle.

Publicités

10 commentaires »

  1. L’heure n’est pas aux joyeusetés …

    Et la trêve de bientôt Noël ?

    Commentaire par dzovinar — 13 décembre 2011 @ 10:08 | Réponse

  2. Tiens, ça m’a fait penser à Cioran :

    « Au zoo. Toutes ces bêtes ont une tenue décente, hormis les singes. On sent que l’homme n’est pas loin. »
    (in Ecartèlement)

    ou encore :

    « On n’habite pas un pays, on habite une langue. Une patrie, c’est cela et rien d’autre. »
    (in Aveux et Anathèmes)

    gev

    Commentaire par george — 13 décembre 2011 @ 1:53 | Réponse

  3. Vous nous avez promenés pendant ces dernières semaines dans les dépôts d’ordures d’Arménie et vous voulez que je dise que l’Arménie est belle ?
    Je n’ai jamais eu la possiblité d’y aller, mais j’ai vu de magnifiques photos, même les vôtres quand vous vouliez nous montrer la pauvreté des campagnes.
    Les paysages sont magnifiques, tous ceux qui y sont allés le disent.
    Le reste, les politiciens, les trafiquants etc… il y en a dans tous les pays. Ces gens mourront, le physique seul est héréditaire, et pas la morale. Pour le moment, le peuple est encore en convalescence, après avoir tout perdu en Turquie, puis en URSS, et enfin le tremblement de terre, il lui faut encore du temps pour remonter la pente. Mais je ne désespère pas, il n’y a pas que des crapules en Arménie, il y a des gens merveilleux.

    Il y a quelques années, Maïté Jardin a interviewé les habitants d’une région pendant 3 ans, c’étaient des pauvres, des travailleurs, des intellectuels, des artistes admirables. On sentait qu’ils aimaient leur pays, malgré toutes les difficultés, le froid, les privations, et déclaraient qu’ils ne partiraient jamais, quoiqu’il arrive.
    J’ai été très émue en voyant cette cassette. Le film s’appelait « Mère Arménie ». Je ne l’ai jamais oublié.

    Commentaire par Louise Kiffer — 13 décembre 2011 @ 4:38 | Réponse

  4. L’argument selon lequel l’Arménie est excusable dans la mesure où tous les pays pratiquent la corruption et ont des pauvres est un excellent alibi pour ne rien faire et ne rien dire.
    Peuple en convalescence ! Mais alors comment se fait-il que l’ Arménie ait permis le développement d’énormes richesses ? Est-ce qu’un pays jeune et en difficulté n’avait pas le devoir de poser les bases d’une économie fondée sur le partage plutôt que l’enrichissement personnel ? Est-ce là le génie arménien ?
    Par ailleurs, l’Arménie ne peut se permettre le luxe d’une émigration massive ni le droit d’avoir 40% de pauvres. Car c’est un petit pays. Et de surcroît un pays en guerre. Sachant que les pays ennemis de l’Arménie sont fort conscients de cette faiblesse.
    Aznavour a mis 10 ans pour comprendre que c’était une génocide interne. D’autres le comprendront quand il sera trop tard.
    En tout cas, tous ceux qui reviennent d’Arménie et qui observent les choses sont effarés par l’état de délabrement général.
    Nous en sommes arrivés au point où il est devenu honteux d’être optimiste.

    Commentaire par denisdonikian — 13 décembre 2011 @ 8:02 | Réponse

  5. Denis, j’entends bien ce que tu dis : mais alors que fait-on ? Comment ? Qui ?

    Il en faudra pourtant de l’optimisme à tous ceux qui tenteront de s’élever contre le mal qui ronge notre pays dans l’espoir de renverser la vapeur !

    Commentaire par dzovinar — 13 décembre 2011 @ 8:29 | Réponse

  6. bon – prenons le tabou des tabous en Arménie : le suicide

    une vidéo sans concession, instructive, de Karen Mirzoyan

    et des raisons d’espérer par delà la déraison collective

    Commentaire par george — 14 décembre 2011 @ 2:02 | Réponse

  7. Je suis aussi très sensible à ce problème des suicides en Arménie.
    Je ne suis pas un ‘béni oui-oui’ de tout ce que fait le gouvernement, loin de là.
    J’ai été la 1ère à signaler sur facebook l’affaire de la forêt que le gouvernement est en train de vendre à
    un Sheikh d’Arabie saoudite sous prétexte de préservation de la nature. Même HB n’était pas au courant.
    Selon son habitude, il a accusé la dispora. C’est le journaliste de Hedq qui a eu le meilleur commentaire:(en anglais) « Messieurs du gouvernement, il reste encore d’autres forêts à préserver de cette façon, et même le LacSevan qui est en train de devenir un marécage ». Je dis comme Dzovinar: « mais alors que fait-on ?

    Commentaire par Louise Kiffer-Sarian — 14 décembre 2011 @ 2:51 | Réponse

  8. Que fait-on ? D’abord répandre partout où c’est possible et de préférence devant les instances officielles, peut-être par l’intermédiaire de nos représentants, que la diaspora n’est pas d’accord avec ce qui se passe en Arménie. En finir avec la période de compromission avec le pouvoir, comme semble enfin le comprendre Aznavour. Faire en sorte qu’Aznavour lui-même soit le porte parole de ce mécontentement. Les NAM jouent un grand rôle dans ce sens. Il faudrait des articles multiples et en arménien, adressés aux médias arméniens, signifiant cette colère. Et quand la ministre chargée de la diaspora vient en France, cesser de remplir les salles ou d’accepter des médailles de sa main. Car pour l’instant, la diaspora joue le jeu du pouvoir en place. Dès que Sarkissian pointe son nez en France, tout le monde court pour le congratuler. Le culte aveugle de l’Arménie, c’est qui perdra l’Arménie.

    Commentaire par denisdonikian — 14 décembre 2011 @ 3:02 | Réponse

    • Que les plumes arméniennes se mettent au travail alors, et vite ; que les médias diffusent et que les « représentants » de la Diaspora sortent enfin le nez du guidon et fassent leur vrai boulot ! Merde alors !

      Commentaire par dzovinar — 14 décembre 2011 @ 7:48 | Réponse

  9. Bonjour Denis . Il me semble que tu viens de nous aider à aborder un vrai problême de notre diaspora : est-ce que nous ne sommes pas ( presque ) tous coupables de passer tout notre temps depuis des décénnies à nous complaire dans les délices de nos malheurs ? sans avoir le courage de critiquer , ou de participer , à la construction politique de l’Arménie , comme savent si bien le faire les organisations juives de la diaspora également pour aider la construction d’Israèl.
    Donig .

    Commentaire par Donig — 14 décembre 2011 @ 3:43 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :