Ecrittératures

2 février 2012

VIDURES aux Conférences du Salon

Filed under: APPEL à DIFFUSER — denisdonikian @ 2:00

 

 

MAISON DES ETUDIANTS ARMENIENS 

       Les Conférences du Salon

Vous invitent à une rencontre avec Denis DONIKIAN

écrivain, plasticien, autour de son roman :

VIDURES

Actes Sud, 2011

Le mercredi 8 février à 20 h 30

             57, boulevard Jourdan, Paris 14ème

(métro Porte d’Orléans ou RER B Cité Universitaire ou Tram 3)

Présentation par Gérard Malkassian 

Entrée libre

                                              

6 commentaires »

  1. J’ai annoncé ce matin cet événement dans le forum des NAM.

    Gérard Malkassian, professeur de philisophie a commenté le livre « vidures » dans les NAM de Novembre 2011. Un roman dérangeant, pour nombre d’Arméniens, qui préféreraient ne pas voir la façon dont sont traités les Arméniens d’Arménie.
    Si des Turcs s’en moquent, qu’ils jettent un regard sur leurs propres « vidures ».

    Commentaire par Louise Kiffer — 2 février 2012 @ 9:10 | Réponse

  2. Je vais d’ailleurs faire ce soir-là certaines révélations, car j’adore déplaire aux Arméniens qui-aiment-l’Arménie-plutôt-que-les-Arméniens. D’ailleurs Radio Naphataline, la radio qui conserve les mythes, considère que les Arméniens sont ma cible de prédilection. Et je ne voudrais pas les décevoir.

    Commentaire par denisdonikian — 2 février 2012 @ 2:50 | Réponse

    • L’Arménie que nous aimons n’est pas celle que vous critiquez lorsque vous y allez chercher des idées pour vos prochains articles.
      Notre Arménie diasporéenne, est un pays idéalisé par nos parents et grands-parents, avec notre glorieuse histoire, nos traditions, la bonne entente, le travail en famille, la morale intransigeante, les contes pour petits et grands, et surtout les chansons, pas seulement guerrières, mais de printemps, d’amour, d’amitié, et aussi de tristesse pour les disparus.
      Actuellement, l’Arménie a trop souffert pour évoquer ce passé, mais nous espérons qu’elle se relèvera, car il n’y a pas que des maffieux, mais aussi des personnes admirables, sincères, qui élèvent leurs enfants avec un idéal élevé, et ne veulent pas du tout s’expatrier, mais œuvrer pour
      une patrie bien administrée.

      Commentaire par Louise Kiffer — 3 février 2012 @ 9:49 | Réponse

  3. Dire que les parents veulent  » élever leurs enfants avec un idéal élevé » est une affirmation élevée mais pas du tout conforme à la réalité. Aujourd’hui, pour les parents arméniens, réussir l’éducation de leurs enfants, c’est réussir à les envoyer à l’étranger. Il suffit de rester une semaine en Arménie et d’interroger les gens pour s’en rendre compte. Les Arméniens ont commencé par tout donné pour leur pays mais en retour leur pays leur a tout retirer, à commencer par l’espoir, l’optimisme, la volonté d’oeuvrer pour leur patrie.

    Voir ici deux articles intéressants d’Arméniens élevés dans un idéal élevé :

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=76805

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=75310

    Commentaire par denisdonikian — 4 février 2012 @ 2:01 | Réponse

  4. tout cela est infiniment triste

    Commentaire par Louise Kiffer — 4 février 2012 @ 9:10 | Réponse

  5. Sachez Monsieur que votre charge contre Radio Naphtaline, la radio qui conserve les mythes et asphyxie le vivant, sont très malvenues en ces temps de crise économique profonde et je m’en insurge avec la plus grande véhémence.

    Il vous est facile du haut de votre statut d’esthète pratiquant l’Art de Marcher Debout de toiser nos nombreux et intéressés collaborateurs qui chaque jour travaillent au service de notre grande et modeste entreprise.
    Alors, je vous le dit en temps que chargé de communication pour la France de la HISE (Haygagan Identity Stock Exchange ) lorsque vous osez critiquer l’une de nos filiales -en l’occurrence Radio Naphtaline- c’est toute l’activité de notre groupe que vous remettez en question.
    Hors, sachez cher monsieur que nous assumons pleinement notre qualité de rentiers cherchant le plus naturellement du monde à pérenniser notre rente et en optimiser la rentabilité.
    Chaque jour , nous nous faisons forts de fournir en grande quantité la marchandise dont nos clients ont un vital besoin -au risque de se sentir vides, morts-.
    Et vos questionnements ne feront jamais bouger d’un iota nos indices boursiers.
    Tandis que nos chers collaborateurs agents de fossoyage font remonter, par leur zèle, chaque jour des rivières de bénéfices qui font nos océans de…visibilité financière.
    Je tiens à louer leur dévouement -pas toujours intéressé d’ailleurs- car ils font un travail ingrat. Tandis que vous, monsieur, avez le loisir de choisir les sentiers de vos engagements, nos croque-morts n’ont pas la possibilité de choisir les cadavres qu’ils pompent. Et pourtant ils le font consciencieusement afin d’en faire remonter la sève des substantiels profit de notre activité.

    Ceci étant dit je me permets, Monsieur, pour preuve de notre mansuétude de vous adjoindre à ce courrier une invitation au spectacle de danses folkloriques du Tavush et d’Arnouville-les-Gonesse soutenu par notre fondation DEATH ( Délégation aux Etudes Artistiques et à la Thanatopraxie Haygagan).

    PS:
    Par sincérité entrepreneuriale, je vous avouerais (et cela restera entre nous, j’ose vous faire confiance) que les activités de la NHL (Negation and Honor League) sont plus à même de doper nos ventes que n’importe laquelle de nos campagnes de communication. Tout comme nos concurrents-partenaires nous nous faisons un point d’honneur à ne pas empiéter sur leur marché, et réciproquement. Car nous nous savons propriétaires d’une niche de marché qui jamais ne s’épuisera, ce qui adoucit nos rapports commerciaux avec la NHL.

    Vous aurez remarqué mon urbanité dans la réponse que je vous apporte, tandis que d’autres que moi -plus sanguins sans doute, moins nécrophages sûrement- vous auraient lancés dans une langue qui fait mal :
    « AYP, çok AYP ! »

    Commentaire par Ruy — 8 février 2012 @ 1:28 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :