Ecrittératures

21 octobre 2012

ACTU 5

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT,Denis Donikian m'agace — denisdonikian @ 4:00

Alléluia !

Depuis dix que je crie dans mon désert qu’il n’y a pas de politique sociale en Arménie, on vient enfin de le reconnaître et de le déclarer haut et fort en Arménie même.

Je l’avais déjà écrit dans Un Nôtre Pays, mais les bien-pensants de l’arménité me traitaient de Cassandre, casse-couilles et casse-Arménie.

Encore une fois, ceux qui ne veulent pas qu’on touche à leur bébé ont réussi à faire perdurer une situation du système de santé digne d’un tiers-monde à peine amélioré. Au lieu d’élever la voix, ils ont remonté le col de leur veste et plongé leur nez dans leur trou narcissique. Quant aux responsables de la diaspora en France qui continuent de faire mamours avec l’Etat arménien sans oser lui dire son fait, ils sont responsables de ces carences en matière de santé. On se demande bien aussi quels sont les obstacles qui empêchent l’UMAF de promouvoir des idées en matière de santé publique en Arménie. Ne serait-il pas temps de mettre les pieds dans le plat pour signifier au gouvernement arménien, dans les instances où la diaspora est appelée à s’exprimer, qu’il serait opportun d’engager des réformes qui coûteraient peu et qui seraient d’un grand bénéfice à la population, surtout dans les zones rurales.

Voici donc ce que déclare Parunak Zelveyan, cardiologue en chef d’Erevan, sous-directeur de l’Institut de Cardiologie d’Erevan, lors d’une conférence de presse : « À la différence des pays développés, il n’y a aucune politique sociale en Arménie, qui donnerait une occasion aux gens de temps en temps d’écouter des mesures de précaution pour empêcher beaucoup de maladies dangereuses », ajoutant que le système de santé en Arménie pratique encore beaucoup le dessous de table, particulièrement lors d’opérations médicales.

Au contraire, Monsieur Zelveyan, en Arménie on promeut les maladies dangereuses comme celles que provoque la cigarette (voir mon dernier livre, à ce sujet, : Arménie, la Croix et la Bannière)

Publicités

4 commentaires »

  1. Résumons : comment dire alléluia en arménien ?
    Allez les ian !

    Commentaire par george — 21 octobre 2012 @ 11:58 | Réponse

  2. Park astsoudzoh ! (gloire à dieu)

    Commentaire par Dzovinar Melkonian — 22 octobre 2012 @ 8:41 | Réponse

  3. Ni Dieu, ni Maître aussi Ian soit-il me semble t-il dans ce cas ;) Outre la tristesse, la colère, le dépit, etc., … que ces réalités peuvent inspirer, Il faut continuer à voir les marges de manoeuvre possibles pour faire bouger les choses et, en effet, en parler en est déjà une.

    Commentaire par Annie — 22 octobre 2012 @ 9:29 | Réponse

  4. PArk astsoudzoh….Arménie, la croix et la bannière est un livre que je suis entrain de lire justement… je vous fait un retour dès que je l’ai terminé

    Commentaire par 1etudiant — 31 octobre 2012 @ 3:46 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :