Ecrittératures

14 mars 2013

ACTU 7

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT,Denis Donikian m'agace — denisdonikian @ 7:58

creation-adam

Habemus Papam.

Enfin, les Catholiques ont un pape, François 1er, dit le pape des pauvres, désigné par un conclave de 115 cardinaux.

Chez les Arméniens, K2, dit le pape des …, c’est le président César qui l’a choisi.

C’est plus économique, plus pragmatique et plus direct.

*

A l’annonce de la bonne nouvelle,

K2, le Catholicos de tous les Arméniens ( Tous ? Pas sûr. Et de quel droit, K2 serait-il mon Catholicos ? ) a adressé jeudi un message de félicitations au Pape François pour son élection comme nouveau chef spirituel de l’Église catholique ( Catholique et Catholicos n’ont rien de commun, je le précise. Les mots se ressemblent mais ne se rassemblent pas).

Dans son message au nouveau Pape, K2, se souvient avec émotion des entretiens qu’il avait eus avec le Cardinal Bergoglio (2004), “sage et Pasteur vertueux“, écrit-il ( s’il l’écrit, c’est qu’il se sent encore en bas de la montagne. K2 évêque, n’était pas homme à vivre dans un appartement du quartier Bengladesh à Erevan, à l’instar du cardinal devenu pape ). Ajoutant “Nous sommes heureux de votre sincère amour envers le peuple arménien“( Il a raison, K2, en voilà un pape qui aime les Arméniens) . Nous prions pour que ces relations s’enrichissent davantage avec de nouvelles réalisations dans une amitié interactive.“( Un exemple pour tous, ce nouveau pape, et qui sait si K2 ne va pas enfin se convertir à l’Evangile du Christ. Prions !)

Publicités

6 commentaires »

  1. çà ne fera qu’un pape de plus…mais pourquoi le pape des pauvres???
    Comment peut on être pape, loger au Vatican et être le pape des pauvres…
    En tout cas les pauvres qui l’acceptent sont des pauvres C…Quand aux restants, les riches, çà ne changera pas leur quotidien et encore moins la face du monde..
    Après tout qu’on soit élu par 115 cardinaux ou par le président César quelle différence?
    Les pauvres seront toujours aussi pauvres c’est bien cela le drame.
    Les conseilleurs ne sont pas les payeurs et encore moins au Vatican…
    C’est pas très catholique tout çà…

    Commentaire par A. Barsamian — 14 mars 2013 @ 10:00 | Réponse

  2. On l’appelle pape des pauvres en référence avec sa vie de cardinal à Buenos Aires où il vivait dans un simple appartement.
    Tu écris : »Après tout qu’on soit élu par 115 cardinaux ou par le président César quelle différence? ». Tu trouverais normal que des cardinaux désignent un président de la république ? Ou qu’un troupeau de moutons désignent comme berger un loup ? Ou qu’un syndicat de médecins désigne comme leur chef un serial killer ? Et pourtant, tu me diras, les Arméniens ont bien désigné un Serge Sarkissian, et pour la seconde fois.

    Commentaire par denisdonikian — 14 mars 2013 @ 12:27 | Réponse

  3. Denis, tu ne nous déçois jamais !!! LOOOOL !!

    Commentaire par Dzovinar Melkonian — 14 mars 2013 @ 2:59 | Réponse

  4. Denis ne nous déçoit jamais parce qu’avec lui on peut discuter, apprendre ce qui nous échappe et rectifier le tir si on en ressent la nécessité.

    C’est sûr, tu as raison Denis de me répondre ainsi. Mais il n’en demeure pas moins que bon nombre de papes se sont succédé dans l’histoire.

    Si aujourd’hui un seul des cardinaux est le suivant et pas un autre, c’est qu’aucun des autres n’est capable de faire l’affaire.

    A moins qu’il y en ait d’autres… Ce qui est fort probable… Mais comme ils doivent malgré tout arriver à un compromis, on choisit le plus docile ou le plus efficace, ou encore le moins mauvais.

    Je crois que c’est aussi selon la situation du moment…D’ailleurs j’entendais un cardinal dire qu’ils allaient se poser la question de savoir quel genre d’homme l’Eglise allait avoir besoin et choisir en conséquence.

    Comme quoi le choix est politique même lorsqu’il s’agit de religion.

    La pauvreté dans le monde empire et les plus riches s’enrichissent davantage.

    Alors l’Eglise dans tout ça, outre le fait de régler les problèmes administratifs et vivre comme tout le monde, a un pouvoir certes mais jamais dans le bon sens… celui de la parole du Christ…

    Alors un pape oui, par la force des choses… un poste bien délicat à assumer.

    Sa foi est à toute épreuve. Il supporte la misère du monde avec un grand détachement, il la relativise, il est tout simplement Zen.

    Commentaire par A. Barsamian — 14 mars 2013 @ 5:58 | Réponse

  5. Alain, Denis et tous les autres, je sens en vous à la fois de grands doutes et certitudes.
    Un pape, un président c’est la même chose : être là pour canaliser les croyances, les idées et user d’un pouvoir compassionnel.
    Rien de nouveau à l’ouest comme à l’est.
    Sept milliards d’humains à diriger n’est pas facile mais viendra bien un jour où la marmite va déborder.
    Pour en revenir à cette élection, je n’ose imaginer les marchandages et conciliabules du conclave.

    Commentaire par antranik21a — 20 mars 2013 @ 6:24 | Réponse

  6. « Pour en revenir à cette élection, je n’ose imaginer les marchandages et conciliabules du conclave. »

    Je pense qu’à chaque conclave il en a été de même. Comme tu le dis si bien Antranik

    « Sept milliards d’humains à diriger n’est pas facile mais viendra bien un jour où la marmite va déborder. » j’espère bien qu’elle va déborder mais nous ne serons plus là pour le voir , malheureusement .

    Le Vatican est un état…donc comme tout état qui se respecte , il fait de la politique… http://geopolis.francetvinfo.fr/le-vatican-un-etat-presque-comme-les-autres-12349

    Alors quand les médias nous prennent le choux à chaque Journal télévisé.., François 1er par ci François 1er par là, çà me fait bien rire.

    Entre le baiser à cet handicapé, les enfants qu’il prend à bout de bras, les gens qui se bousculent comme des fous pour avoir une place pour assister à la messe, y compris des religieuses qui cavalent dans tous les sens pour trouver la meilleurs place, Et d’autres qui font bien faire remarquer qu’il prends des risques hors de sa papamobile,

    A chaque nouveau Pape, on fait son éloge sur ses qualités et tout ce qu’on espère qu’il va faire, Les fidèles se pâment comme des fans devant leur idole, mais vous verrez qu’au prochain conclave rien n’aura changé dans le monde, il sera même pire qu’aujourd’hui.

    N’est il pas pire déjà depuis l’élection du précédent Pape?

    En attendant c’est comme le reste çà nourrit les journalistes.

    Mais, mine de rien, c’est quand même « vachement » grave, c’est nous qui sommes concernés dans l’histoire…Comme disait Coluche, c’est quand même avec votre pognon…

    Commentaire par A. Barsamian — 20 mars 2013 @ 7:46 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :