Ecrittératures

8 avril 2013

Le saint et le business

Filed under: Denis Donikian m'agace — denisdonikian @ 8:09
Tags:
Erik Johansson

Erik Johansson

A écouter avec attention :

[https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=VZVtiFNowSo]

Résumé  de l’intervention pour ceux qui ne connaissent pas l’arménien :

Publiée le 21 mars 2013

Le président du fonds consacré à l’étude de l’architecture arménienne, Samvel Karapetian, raconte sur son blog la rencontre qu’il a eue avec  le Catholicos Karékine II, qu’il qualifie de tragi-comique.

L’architecte Armen  Hakhnazarian qu’il accompagnait présenta à Karékine II les travaux de rénovation relatifs à l’église Sourp Sarkis du village d’Ouchi, ajoutant que sous l’autel avait été découverte une dépouille dont une partie avait été envoyée en Angleterre afin d’en faire la datation.

Brusquement entendant parler de cette dépouille, le catholicos a fait montre  de curiosité, disant : « Mais où sont-ils, où sont-ils ces ossements ? » en portant la main sur son front, sans pouvoir dissimuler une certaine nervosité, croyant qu’ils étaient restés cachés chez d’Armen Hakhnazarian en attendant la réponse d’Angleterre.

De mon côté, je l’ai exhorté à attendre la réponse. Si les informations devaient montrer que les ossements dataient effectivement du 1er siècle, alors seulement on pourrait les attribuer à Saint Sarkis. Mais il était possible qu’ils ne remontent qu’à 200 ans.

A ces mots, le Catholicos s’est renfrogné, puis s’avançant a dit : « Cela n’a aucune importance. Vous ne pouvez pas vous imaginer tous les touristes que ça fera venir. »

Après quoi , il n’y avait plus rien à dire, déclare Karapétian, ajoutant que cette même année la nouvelle lui était parvenue selon laquelle on avait transféré d’Etchmiadzine à l’église Sourp Sarkis d’Erevan les cendres de Saint Sarkis, supposant qu’il s’agissait de celles découvertes par Armen Hakhnazarian qui les aurait transmises au Catholicos.

A la suite de cette histoire, Karékine II a raconté comment il était possible de «  segmenter la main droite de Krikor Loussavoritch de manière à obtenir plusieurs morceaux originels de cette main ».

Publicités

2 commentaires »

  1. oh mon Dieu, oh la main du Saint, no comment. Merci Denis

    Commentaire par Vivi Basmadjian — 8 avril 2013 @ 8:15 | Réponse

  2. Comme on disait chez nos Latinos :

    « Abyssus abyssum invocat ! »

    Commentaire par george — 9 avril 2013 @ 6:41 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :