Ecrittératures

8 juillet 2014

Le mouvement national kemaliste

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 2:07

 

paillares-michel-kemalisme

1- Témoin des massacres de 1895, le journaliste Michel Paillarès aura suivi l’histoire mouvementée de la Turquie jusqu’aux traités devant sceller son destin, et rapporté avec conscience et objectivité l’aventure kemalienne dans son livre intitulé : Le kemalisme devant les alliés ( Editions du BOSPHORE, 1922, réédité par le Cercle d’Ecrits Caucasiens, 2005). Officier sorti de l’école de Pancaldi, ayant terminé ses études en Allemagne, Moustapha Kemal s’est distingué à la bataille d’Anafartas, le 7 août 1915, s’attirant les éloges de Liman Von Sanders avec lequel il sera pourtant souvent en désaccord. « Caractère décidé et aventureux », croyant par xénophobie et selon ses humeurs, Moustapha Kemal, même éloigné de force, mettra toute son habileté en jeu pour faire pression sur les Alliés dans la discussion du traité de paix.

2 – D’Anatolie où il est envoyé par Damad Ferid pacha comme inspecteur général du 3e Corps d’Armée, Moustapha Kemal s’empresse de revendiquer la Turquie pour les Turcs, attirant à lui tous les unionistes militaires ou fonctionnaires qui le proclameront comme leur chef. Le désarmement stipulé par l’armistice resté inachevé, l’inventaire incomplet des dépôts d’armes, l’abandon de l’immense stock de matériel de guerre, sans parler d’une intense contrebande, vont faire le jeu d’une résistance nationaliste que certains Alliés aidaient même matériellement et moralement. Aucune mesure de rigueur n’eut d’effet sur la personne du rebelle ou sur le mouvement.

3 – Au Congrès d’Erzeroum du 23 juillet 1919, Moustapha Kemal proclame la fraternité des musulmans habitant les vilayets orientaux, la prééminence des droits de souveraineté ottomane sur ceux des Grecs et des Arméniens, la création d’une « Association pour la défense des droits de l’Anatolie orientale ». Fort de l’allégeance unioniste des commandants militaires, Moustapha Kemal va imposer ses vues sans ménagement, emprisonnant ou éloignant les dissidents. Un second congrès nationaliste réuni à Sivas le 1er septembre 1919 prononcera la déchéance de Damad Ferid pacha et rejettera l’octroi de tout territoire aux Arméniens, accusant le gouvernement de négliger les intérêts nationaux.

4 – De fait, le congrès de Sivas s’en prendra ouvertement à l’Entente victorieuse, mais aussi à tous les chrétiens du pays. Par ailleurs, les unionistes, infiltrés partout, deviendront vite populaires comme représentant la pensée turque et recevront l’approbation des musulmans. Au début de l’armistice, forcés de s’effacer et craignant d’être démasqués en créant de petits partis, ils finiront par mettre en place une formation militaire destinée à dominer l’Anatolie. Les milliards accaparés durant la guerre en spoliant les Arméniens seront ainsi employés pour la cause panturquiste.

5 – Ainsi, en exerçant son contrôle sur tous les fonctionnaires civils et militaires des provinces, Moustapha Kemal, par ses méthodes dictatoriales, ses taxations, ses réquisitions arbitraires accompagnées de vols et de pillages, va soulever des protestations contre les bandes nationalistes, mais qui n’aboutiront pas à délivrer le peuple. S’appuyant sur Enver, il réunira un nouveau Congrès à Sivas avec tous les principaux meneurs panislamiques de tous les centres musulmans, n’hésitant pas pour l’occasion à s’allier aux bolcheviques.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :