Ecrittératures

21 juillet 2014

Milieu intellectuel, industrie du doute et négation du génocide

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 1:24

 

 

1- Paru en avril 2013, dans The Armenian Weekly Magazine, l’article de Marc A. Mamigonian intitulé Milieu intellectuel, industrie du doute et négation du génocide se propose de préciser la manière dont les techniques négationnistes turques élaborent leurs mensonges pour leur donner une apparence de vérité. Moustapha Kemal, en digne successeur des Jeunes-Turcs, avait établi dès le départ une version officielle de l’histoire sur les Arméniens. Or, aujourd’hui, «  la négation du génocide arménien s’insinue dans le monde intellectuel et le discours dominant ». La fabrique du doute, qui fut utilisée par l’industrie de la cigarette contre ceux qui la tiennent pour cancérigène, aura également servi à la négation du génocide arménien.

 

2 – Aux Etats-Unis, la Turquie, longtemps préservée au nom des bonnes relations commerciales et militaires, devant affronter, dès 1965, le militantisme arméno-américain, n’avait d’autre solution que de gagner la guerre des relations publiques. Dès lors, pour influencer l’opinion et le Congrès à son égard, l’Etat turc se mit à travailler avec des entreprises spécialisées comme Manning, Selvage, & Lee, Inc., Edelman International Inc., Doremus, Gray & Co. et surtout Hill & Knowlton. Celle-ci, sollicitée par une industrice du tabac mise en cause dans des revues scientifiques pour les liens entre tabagie et cancer, avait gagné sa notoriété en formatant le débat par le recours à ses propres experts dans le but de « créer le doute ». Ce système fondé sur le contre-discours fonctionna plus d’un demi-siècle.

 

3 – Nommé ambassadeur de Turquie aux Etats-Unis en 1980, Şükrü Elekdağ, répondant à la nécessité de contrer les organisations arméno-américaines, mena une action efficace de relations publiques, tant dans les milieux universtiaires, intellectuels que politiques pour présenter une image séduisante de son pays et faire du génocide un sujet controversé. Finançant de nouvelles recherches, il réussit à produire un corpus d’études défendant les thèses turques. De fait, au fil des années, seule l’importance stratégique de la Turquie poussait les responsables politiques américains à voter à sa faveur, tout en étant convaincus du fait génocidaire de 1915. Loin d’être respectable, la négation du génocide restait une affaire de vote.

 

4 – Reprenant la stratégie de l’industrie du tabac, la Turquie créa, dès 1982, l’Institute of Turkish Studies (ITS), dirigé par le spécialiste du monde ottoman Heath Lowry et largement financé par l’Etat turc, afin d’aider des recherches et des projets totalement légitimes. Mais l’atmosphère d’autocensure qui présidait parmi les chercheurs sur la période ottomane obligeait soit au silence soit au déni, c’est-à-dire à des formes de complicité. En 1985, le New York Times et le Washington Post affichèrent un encart pour exhorter le Congrès des Etats-Unis à ne pas voter une résolution reconnaissant le génocide comme tel. Cosignée par 69 intellectuels, l’opération ne réussit pas pour autant à dénaturer une prise de conscience dans l’opinion.

 

5 – Depuis 2000, cette « stratégie d’affirmation » initiée par Elekdağ a bénéficié des efforts de l’Etat turc et de ceux qui le soutiennent. Pour preuve la création du Turkish Studies Project, financé par le gouvernement turc, à l’université de l’Utah. L’entreprise peut être considérée comme l’aboutissement du programme que s’était donné Şükrü Elekdağ, lequel figure d’ailleurs dans son conseil d’administration. Reste à examiner la rhétorique du « contre-discours sur le génocide » utilisée par cette campagne universitaire.

 

*

 

© Denis Donikian

Publicités

12 commentaires »

  1. Quoi de plus normal pour la Turquie de nier et tout mettre en oeuvre pour étayer son refus de donner un soupçon de crédit à ce génocide irréfutable.
    Elle se prépare, comme nous, au cap fatidique du centenaire et pèse de tous ses moyens sur les cadres diplomatiques et politiques des nations.
    Curieusement, l’Allemagne ne semble pas trop s’impliquer dans ce débat et on se doute pourquoi…
    Qu’il y ait reconnaissance ou non, l’histoire est écrite avec des preuves difficiles à éluder.
    Wait and see, desnenk, bakalem…

    Commentaire par antranik21 — 21 juillet 2014 @ 8:18 | Réponse

  2. Արևն ամպի տակ չի մնայ։

    La vérité finit toujours par éclater
    (proverbe arménien)

    Commentaire par George — 21 juillet 2014 @ 8:48 | Réponse

    • Traduction littérale mot à mot : le soleil ne reste pas sous les nuages…

      Commentaire par antranik21 — 21 juillet 2014 @ 11:31 | Réponse

  3. N’importe quoi
    Il suffit de se pencher du côté de la justice pour comprendre
    Ça fait combien d’années que l’avocat marseillais Kirkorian essai d’avoir ne serat ce qu’un brin de justice sur le sujet?
    CC et CEDH
    Vous en pensez quoi?

    Commentaire par Akgurbuz — 21 juillet 2014 @ 9:22 | Réponse

    • Je voudrais bien penser quelque chose, mais justement qu’avec ceux qui pensent quelque peu.

      Commentaire par denisdonikian — 21 juillet 2014 @ 12:29 | Réponse

  4. Effectivement
    J’étais sur que vous ne pouviez pas penser quoique ce soit
    La, j’ai la confirmation

    Commentaire par Akgurbuz — 21 juillet 2014 @ 1:34 | Réponse

    • Plutôt quoi que ce soit, d’ailleurs.

      Commentaire par denisdonikian — 21 juillet 2014 @ 1:44 | Réponse

    • Serait-il possible de savoir ce que vous pensez, vous-même, sur ce sujet…

      Commentaire par antranik21 — 21 juillet 2014 @ 4:00 | Réponse

  5. Je vous laisse rectifier les fautes de français que je peux faire monsieur donikian
    J’avais une âge bien avancé lorsque j’ai appris le français, je fais ce que je peux

    Pour moi c’est tout simple
    Je me remets complètement au droit et rien que le droit
    Maître Kirkorian essai depuis des années de récupérer une place au « génocide arménien » dans le droit suis bien en France qu’européen
    Chaque fois c’est un échec pour lui.
    Nous avons vu et revu la décision du conseil constitutionnel et le tribunal des droits de l’homme à Strasbourg, pour le droit la question ne se pose pas
    Il reste la politique
    Et concernant les hommes politique, ils étaient aux côtés des arméniens hier car il leur fallait des votes
    Ils sont avec les turcs aujourd’hui car il leur faut toujours des votes
    Le plus important pour eux étant d’être élu

    Parev sireli ahparik, c’est tout ce que je connais en arménien occidental

    Bonne nuit à vous

    Commentaire par Akgurbuz — 21 juillet 2014 @ 9:30 | Réponse

    • Mis à part la question juridique, se pose celle concernant les faits historiques.
      Tout ce que le peuple arménien a subi entre 1894 et 1923, entre dans les caractéristiques d’un génocide (sans guillemets).
      Bien évidemment, se retrancher derrière les appréciations d’un conseil constitutionnel relève d’un comportement excluant le respect humain.
      A partir de là, on peut rajouter : circulez, y a plus rien à voir.

      C’est tristement risible quand je lis ce matin que Mr Erdogan décrète trois jours de deuil pour le génocide de Gaza.

      Commentaire par antranik21 — 22 juillet 2014 @ 8:44 | Réponse

  6. Je rappelle que les propos évoquant les thèses de l’Etat turc et nationalistes de quelque bord que ce soit resteront par principe limités sur ce blog et n’y paraîtront pas.

    Commentaire par denisdonikian — 22 juillet 2014 @ 9:08 | Réponse

  7. Oui mais les Arméniens doivent combattre ce négationisme de façon plus efficace–tout comme la guerre de relations publiques que mène Baku à l’encontre du Nagorno Karabagh-que les riches industriels Arméniens (il y en assez!) ou Yerevan embauchent aussi Hill et Knowlton etc au lieu de toujours vouloir des résultats sans dépenser trop de fric.

    Commentaire par Christophe Atamian — 23 juillet 2014 @ 5:16 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :