Ecrittératures

21 août 2014

La Turquie et le fantôme arménien (2)

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 2:31

 

ibo Ibrahim Kaypakkaya dit Ibo

*

1 – Dernier des sept villages arméniens du Musa Dagh, Vakif ne réunit que 150 habitants contre les 8 500 qui occupaient la région en 1914, tandis qu’il aura attendu onze ans ( en 2011) pour que la bureaucratie turque autorise la nomination d’un nouveau prêtre. La rencontre à Erevan des présidents Abdullah Gül et Serge Sarkissian, pour les éliminatoires de l’Euro 2008 entre la Turquie et l’Arménie, va conduire, l’année suivante à Zurich, à la signature de deux protocoles pour le rétablissement des relations déplomatiques et sur une coopération bilatérale. Mais Tayyip Erdogan, pour éviter de déplaire à l’Azerbaïdjan, faisant de la question du Haut-Karabagh un nouvelle condition, empêchera toute concrétisation des accords.

2 – « L’obsession négationniste de l’Etat », que Taner Akçam qualifie d’industrie, s’est illustrée par l’érection, en 1999 à Iğdır, d’un monument du génocide des Turcs par les Arméniens, l’inhumation de Talaat et d’Enver sur la Colline de la Liberté-Eternelle, la création du Comité de coordination de la lutte contre les accusations infondées de génocide (ASIMKK), celle par Atatürk de l’Institut d’histoire turque ( TTK), la centralisation sous l’autorité du Premier Ministre des institutions luttant contre les revendications arméniennes. Ultime victime du génocide après Hrant Dink, Sevag Şahin Balikçi, tué un 24 avril (2011), dans des conditions troubles maquillées en accident par le nationaliste Kivanç Ağaoğlu au sein de l’armée turque, symbolise l’impunité dont bénéficient encore les agresseurs anti-arméniens.

3 – Signe visible des spoliations montrant un Etat turc construit sur le rapt du patrimoine des non musulmans, le palais de Çankaya à Ankara, logement officiel des présidents depuis Mustafa Kemal, appartient à la riche famille arménienne Kasapyan. Faute de lui avoir été restitué après le traité de Lausanne (1923) il est la propriété de la Grande Assemblée nationale de Turquie. Pour l’historien Uğur Ümit Üngör, la saisie des biens des Arméniens ottomans par les Jeunes-Turcs est au fondement de l’économie moderne du pays. Leur restitution ou leur indemnisation constitue l’enjeu majeur de la reconnaissance du génocide. Ainsi, la prospérité des hommes d’affaires, des propriétaires terriens et des artisans d’aujourd’hui repose sur les « dividendes du crime ».

4 – De même que se perpétue depuis un siècle l’idéologie jeune-turque, l’esprit de la résistance persiste dans des nébuleuses de groupuscules où se mêlent Kurdes et Arméniens, jusque dans le PKK. Implanté au Dersim, le Tikko, d’inspiration marxiste et maoïste, prônant la lutte armée contre le kémalisme, fut fondé le 24 avril 1972 par Ibrahim Kaypakkaya, issu de convertis arméniens et qui mourra sous la torture à 24 ans. Quant au commandant de la guérilla, Armenak Bakirciyan, alias Orhan Bakir, il fut jugé à Izmir comme arménien, puis abattu après son évasion. Sympathisant du Tikko, Hrant Dink subira le même sort. Dans les années 70, l’école arménienne Tibrevank d’Istanbul inspira le militantisme Tikko.

5 – L’ouverture aux minorités anatoliennes se concrétise à Diyarbakir, grâce à la volonté d’un maire kurde récusant la politique turque du déni. A Diyarbakir, reste vivace le souvenir d’Hüseyn Nesimi, sous-préfet du district de Lice, qui fut assassiné sur ordre de Reşit Bey, pour avoir refusé de massacrer ses amis arméniens. Comme lui, fonctionnaires (Mehmet Djelal Bey, Haji Halil, Mustafa agha Azizoğlu,Temur, Atif Bey et autres) ou anonymes sincères et pieux, ont sauvé des Arméniens au risque de leur vie, héros simples d’histoires salvatrices, aussi bien pour les Turcs que pour les Arméniens d’aujourd’hui.

 

© Denis Donikian

Publicités

Un commentaire »

  1. Tout est bien résumé !
    L’ampleur du crime est si étendue qu’il leur faut une industrie, une politique de déni à l’échelle nationale.
    C’est un poids qui va peser lourd encore pendant longtemps.

    Commentaire par antranik21a — 21 août 2014 @ 6:37 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :