Ecrittératures

2 septembre 2014

L’ASALA (2)

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 6:18

Monte

Eté 1979, Monte Melkonian entre San Francisco et Los Angeles

 

1 – De janvier 1975 à octobre 1980, l’ASALA commet de nombreux attentats dans les villes du Moyen-Orient et les capitales européennes. Elle commence le 3 janvier 1975 par une explosion au siège du Conseil des Eglises à Beyrouth, pour affirmer sa volonté de maintenir une présence arménienne au Liban. En 1975, elle s’en prend aux intérets turcs à Beyrouth et américains au Moyen-Orient, mais aussi devant le siège des Nations Unies à Ankara. En 1976, l’ASALA assassine le Premier secrétaire d’ambassade turc, Oktar Cirit, puis opère à Beyrouth, Ankara et Istanbul. En 1977, les attentats à Beyrouth et à Athènes contre des diplomates turcs sont juste mentionnés par la presse. En 1978 et jusqu’en juillet 1979, ont lieu trente attentats dont un au mémorial d’Ataturk et l’autre contre le Pont Ghalatia.

2 – A partir de la fin d’août 1979, les intérêts turcs sont visés directement ou indirectement à Genève, Francfort, Madrid, Ankara, Copenhague, Milan, Rome, Paris, puis en novembre et décembre à Madrid, Londres et Rome et le 30 à l’aéroport d’Istanbul. En 1980, reprennent les assassinats de diplomates turcs à Athènes, Lyon, Boulogne-Billancourt et Milan. Le 3 octobre, deux membres de l’ASALA, blessés dans un hôtel de Genève, sont identifiés ( Alec Yenikomchian et Suzy Masseredjian). Jusque-là, l’ASALA avait réussi à rester dans l’ombre, en lançant ses avertissements à la Turquie et à ses alliés, et en poussant l’ANCHA à fermer ses bureaux.

3 – Contrairement à l’idée selon laquelle la vengeance des Arméniens servirait de couverture à une stratégie terroriste plus vaste, l’ASALA n’aura jamais obéi qu’à elle-même, malgré l’entraînement de ses membres dans les camps palestiniens. Mais si les Palestiniens ont guidé l’ASALA, ils ne l’ont jamais contrôlé. De fait, dans le contexte des années de guerre civile, Beyrouth était « l’université du terrorisme, un centre de formation pour assassinats » (Ternon). Les Arméniens en firent la matrice de leurs revendications nationales.

4 –Accusant la Suisse de ne pas respecter les droits d’Alec et de Suzy, victimes de chantages de la part de personnages louches (agents du FBI, du MIT turc, de la FRA), l’ASALA va multiplier contre elle les attentats sous le nom de « Groupe du 3 octobre », à Beyrouth, Paris, Londres, Genève, Rome, Zurich et Madrid. Finalement les deux militants, condamnés avec sursis, seront libérés. Dès 1981, l’ASALA s’en prend de nouveau aux diplomates turcs : attentats à Rome, Paris (Resat Morelli et Tecelli Ari), Genève (Mehmet Yorguz par Mardiros Jamkotchian qui avouera son crime et sera condamné à quinze ans de prison par une justice suisse imperméable aux intimidations).

5 – Suivent des prises d’otages à visage découvert qui vont mettre la cause arménienne au-devant de la scène publique. L’attentat du 24 septembre, boulevard Haussmann à Paris, s’il ne fait pas céder le gouvernement turc, réussit à obtenir le statut de réfugiés politiques aux auteurs sous la pression d’autres attentats (Le Fouquet’s, Cinéma Berlitz, Roissy, local du RPR, RER de la gare de Lyon). Le 11 novembre, la police d’Orly interpelle un certain Dimitriu Giorgiu, membre de l’ASALA, provoquant aussitôt une série d’attentats. Giorgiu est relâché puis repris. Un « Groupe Orly » réplique par d’autres opérations. De fait Giorgiu, de son vrai nom Monte Melkonian, soupçonné à tort, peut reprendre son avion pour Beyrouth. D’autres attentats suivront, comme à Paris, traumatisant profondément la communauté arménienne de France.

 

 

© Denis Donikian

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :