Ecrittératures

14 septembre 2014

Le chevalier à l’émeraude

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 8:15

gardon-victor-chevalier

1 – Le chevalier à l’émeraude (Stock, 1961) situe l’histoire du bouillant Vahram entre le soulagement des Arméniens de Van après la chute d’Abd-Ul-Hamid et l’arrestation des intellectuels par les Jeunes Turcs. Mais, pour Grand’Mé : « Il est impossible que du jour au lendemain le Turc s’amende, qu’il accepte la liberté, l’égalité, la fraternité ». Vahram découvre ce qui va hanter sa vie : le manuscrit orné d’une miniature représentant le Chevalier à l’émeraude. Il lit l’histoire d’Arây Le Bel et de Sémiramis, éprouve ses premiers émois avec Sirarpi et fait l’expérience de la trahison avec Sourène. Zacar, amoureux d’Araxi, sera rattrapé après avoir fui en Perse pour échapper au rejet de son père.

2 – Après ses entrevues avec Enver et Taléat à Constantinople, Haroutioun fait part de ses craintes et de l’aveuglement des Dachnags. A l’instar de Grand’Mé qui conclut sa leçon d’astronomie à Vahram par l’annonce d’une grande catastrophe, Tigrane prédit que « les Jeunes Turcs sont en train d’élaborer un système pour […] anéantir complètement » les Arméniens. Apprenant l’entrée en guerre de la Turquie, ceux-ci déclarent à Sélim Bey leur loyalisme dans le Djihad contre les Russes. La nomination de Djevdet Bey à Van viendra confirmer le pessimisme du Hollandais Hoff et du consul de France Sandfort. Arménagans et Dachnags se préparent déjà à l’autodéfense, quand Vramian est arrêté et Ichkhan assassiné à Hirdj.

3 – « C’est le Tèbk ». Après la mort de Yéghia et Durzian pour avoir défendu deux Arméniennes, les puisatiers font sauter la caserne de Hamoud Agha par les canalisations. Grand’Mé refuse de se réfugier à la mission allemande, préférant soigner les blessés dans sa maison. Sélim Bey est tué par son camarade de chasse Garo. Ailleurs, à Chadak, Lernachkharh, on se défend aussi. Mais les Turcs envoient aux insurgés des paysans arméniens pour les affamer plus vite. Tigrane met le feu à la gendarmerie. Hasmig raconte comment elle a tué Yousouf le Maudit après le carnage de Belou. Et Vahram, «  casserole ardente dans laquelle l’eau bout sans arrêt », rêve de Mehr.

4 – Dans Van, on chante La Marseillaise après la défaite de Khalil pacha par les Russes et la fuite de Djevded et des Kurdes. « Une multitude d’esclaves soudain libérés poussait des vivats délirants. » A la mission allemande, Schwester Këte, surchargée par la présence de huit cents Turcs s’étonne : « C’est incroyable. Au lieu de les abattre, les Arméniens les ont épargnés ». Mais sitôt arrivés, les Russes dépouillent les Arméniens de leurs armes et saccagent les jardins, à la grande fureur de Grand’Mé. Leur évacuation subite mettra les Arméniens à la merci des Kurdes.

5 – Obligés à l’exode, les Arméniens quittent Van en masse. « Jusqu’alors ces hommes avaient tous possédé un foyer. Maintenant, une volonté diabolique les transformait irrévocablement en apatrides. » Après avoir retrouvé Grand’Mé, Vahram sera oublié sur la route. Avec Mihrtad, perdu comme lui, il rejoindra, affamé, l’armée russe et les siens, pleurant la disparition de Grand’Mé. A Igdir, Sirarpi le laissera « boire son lait » avant qu’il retrouve son père Haroutioun à Tiflis pour apprendre l’arrestation des intellectuels à Constantinople. Il intègrera le séminaire Nercissian, toujours hanté par les paroles de Grand’Mé : « Poursuis ton chemin, il sera dur et long ! Mais n’oublie jamais le Chevalier à l’Émeraude ».

© Denis Donikian

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :