Ecrittératures

24 septembre 2014

L’Apocalypse écarlate

Filed under: GENOCIDE ARMENIEN — denisdonikian @ 8:20

 

gardon-victor-apocalypse

1 – Avec L’apocalypse écarlate (Calmann-Lévy, 1970), Victor Gardon embrasse les années de présence russe en territoire arménien. A peine récompensé de 500 roubles par Nicolas II pour avoir merveilleusement chanté en son honneur dans la cathédrale arménienne de Tiflis, et malgré l’anathème que Madame Grande, en pythonisse redoutée, prononça sur ce  « ce monstre sanguinaire qui avait détruit Van », Vahram va pouvoir obtenir du Vice-Roi un sauf-conduit pour l’aider à rechercher son aïeule. Avec son oncle Tigrane, furieux de son entêtement, il se rendra à Bayazid dans le but d’obtenir l’autorisation de l’officier de la Garde Impériale.

2 – A Bayazid, où il retrouve le docteur lituanien rencontré dans le train d’Erivan, en compagnie du capitaine arménien Béhboutov, Vahram déjoue une attaque turque et découvre une cachette d’armes. Le Kurde Zoulhal, fils de Bach Agha, qu’il a tiré de prison, se met à son service. A Manazguérd, interrogés sur les massacres, les Turcs et leur mufti finissent par dévoiler leur complicité. Après les premiers charniers, les squelettes de Gop, la destruction du quartier arménien de Mouch, la prise d’Hamid l’anthropophage, le détachement russe rencontre la courageuse Tacouhie et le prestigieux Roupen Pacha qui les conduira au Sassoun, sachant que Madame Grande serait avec Bach Agha, entre Guendj et Palou.

3 – La fausse Madame Grande du Carabégân, dite Madame d’Or, leur livrera de précieux renseignements. Après le champ de bataille situé entre Quehi et Yérzenga, c’est enfin les retrouvailles avec Madame Grande. La rescapée Almaste raconte la mort de ses parents et son agression sur le pont de Kémakh, encombré de déportés, avant d’être jetée dans le fleuve. Puis, Madame Grande, accompagnée de Vahram et de Béhboutov, rejoindra Sarikamich en automobile avant d’atteindre Tiflis par le train. La famille enfin réunie, elle proposera à son fils d’acheter une maison avec la somme offerte par le Vice-Roi et des pièces d’or cachées sous sa jupe.

4 – Tandis qu’il se heurte aux angoisses amoureuses de Sirarpi, Vahram déchiffre le journal codé de son oncle médecin, Vahram l’Aîné. Devenu le docteur Bahram Bey, Vahram l’Aîné y raconte ses démêlés avec Munih Ali, ange exterminateur qui prétend abréger les souffrances des autres en les supprimant. Au fil des circonstances, Bahram/Vahram sera conduit à protéger une douzaine d’Arméniennes qu’il installera dans la maison Attarian de Diarbékir, transformée en hôpital avec l’aide du chirurgien Vosgan Bey Topalian. Excédé par le sadisme de Munih Ali, Bahram/Vahram le poignardera en lui révélant sa véritable identité. Au massacre des Arméniens d’Ourfa succèdera celui de ses protégés par Adil Bey, crime que le fidèle Riah ne laissera pas impuni.

5 – Le Tsar tombe, la révolution des soviets s’empare des esprits. Victorieuse, l’armée russe doit renoncer à sa victoire. A Brest-Litovsk, la nouvelle Russie lâche Kars et Batoum. Vahram s’enrôle avec Tacouhie et Tigrane sous les ordres de Béhboutov et du Général Piroumian.  «  Pour la première fois [il] se sentait l’enfant de tout son peuple ». Les Turcs en déroute, l’Arménie devient indépendante. Tandis que la famille part habiter le Caucase du Nord, Sirarpi décide de rester pour soigner les orphelins de Tiflis. « Un crime, un crime inexpiable m’a donné naissance. Un jour inévitablement, je constituerai un tribunal, aussi puissant que ces mille soleils ; afin que nulle ombre ne puisse violer le procès, la sentence, la justice intégrale… », dira pour conclure la voix du chantre prophétique.

© Denis Donikian

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :