Ecrittératures

23 novembre 2014

Pour qui roule le Fonds Pan-Arménien « Hayastan » ?

Filed under: APPEL à DIFFUSER — denisdonikian @ 2:56

Communiqué de Renaissance arménienne.

 

« Il est indispensable de réexaminer l’activité du Fonds Pan-Arménien Hayastan»

La déclaration du Pré-Parlement sur la nécessité de réexaminer l’activité du Fonds Pan-Arménien  Hayastan et de créer un système efficace de donation nationale.  

 

Le système de donation nationale est un moyen indispensable pour la réalisation des intérêts nationaux, en particulier dans le cas des peuples qui ont une diaspora, comme c’est le cas des Arméniens.

Mais un instrument pareil ne peut être efficace sur le plan national, humain, moral et juridique, que s’il est dirigé par un organisme gouvernemental respectant ces objectifs et/ou s’il est contrôlé par une commission de surveillance pan-arménienne.

Cependant, le régime au pouvoir en Arménie et l’élite politico-économique ne poursuivent que des intérêts financiers personnels et de groupe, mettant en danger non seulement la souveraineté de l’État, mais aussi l’existence de la patrie et de la nation. Pour sa part, la diaspora est dépourvue d’une réelle possibilité d’intervenir sur les activités de ce régime concernant les questions pan-nationales.

Dans de telles conditions, il est évident que «les dons nationaux» collectés par le Fond Pan-Arménien, serviront non pas les intérêts de l’État ou de la Nation, mais plutôt les intérêts économiques et politiques du régime oligarchique.

Voici pourquoi ces collectes de fonds ont été bien plus dommageables que bénéfiques.

1- Ces collectes font prospérer la corruption. La qualité des travaux réalisés ne correspond pas aux sommes allouées. Il suffit de se souvenir, de la construction il y a plusieurs années, de la « colonne vertébrale » ou de la route Nord-Sud de l’Artsakh et des révélations à cet égard honteuses liées au volume et à la qualité de la construction.

2-  Au lieu d’exiger du régime des explications sur le gaspillage du budget de l’Etat (selon les données de 2012, plus de 750 millions de dollars, soit 7% du PIB),  ces collectes de fond donnent au régime une opportunité supplémentaire pour réaliser des « affaires noires » et par là-même conforte la gestion illégale et inepte du gouvernement.

3- Dans certains cas ces collectes finissent à équivaloir en fin de compte à des dons de plusieurs dizaines de millions de dollar gratuits à l’élite oligarchique dans leurs projets de nouveaux plans de pillage de la population et du pays.

 

C’est le cas, en particulier, du projet en cours de la transformation de la route reliant Vartenis à Martakert passant par la région de Karvadjar, une voie jusqu’à présent relativement difficile d’accès, en une autoroute moderne. Ce projet, dont le coût selon  le Fond Pan-Arménien s’élèverait à 33 millions de dollars, fut soudain jugé prioritaire par la direction de ce Fond, en faisant valoir son importance « stratégique »,, et il fut décidé de consacrer les collectes de 2013 et de 2014 à sa réalisation.  Or, la signification stratégique de cette route est chose connue depuis 1993, année de la libération de la région de Karvadjar. D’autre part, la route sud-nord des régions libérées, celle qui mène de Pertsor à Karvadjar, à une signification stratégique beaucoup plus importante et un accès davantage difficile. Donc si l’aspect stratégique avait vraiment été le facteur prépondérant, cette deuxième route aurait due être choisie.

En réalité, la route Vartenis-Martakert est devenue prioritaire pour le régime en place par ce que l’oligarchie est sur le point d’exploiter les riches mines d’or de Gashen dans la région de Martakert et par conséquent le transport des millions de tonnes de minéraux extraits nécessite une voie « fiable ». En finançant, dans de telles conditions, l’autoroute en question,  la diaspora non seulement crée les moyens matériels pour le pillage des riches réserves d’or et d’autres métaux du pays par la couche exploitante, mais lui fait de surcroît un don gratuit de plusieurs dizaines de millions de dollars.

4- Ces collectes de fond créent l’illusion, auprès des donateurs arméniens, qu’ils participent « au développement de la Patrie ». En réalité les donateurs contribuent involontairement à la légitimation artificielle du régime, puisque finalement le régime utilise cette illusion pour demeurer au pouvoir et assurer sa reproduction.

5- Bien souvent les fonds collectés sont utilisés non pas pour régler des problèmes d’envergure nationale mais des problèmes locaux, qui peuvent être résolus et sont de toute façon souvent résolus à l’aide de petits projets appropriés réalisés indépendamment du Fond Pan-Arménien. D’autre part, en l’absence de transformations radicales globales dans le pays, les petits travaux d’infrastructure rurale, tels que la construction et la réparation des écoles et des jardins d’enfants, perdent de plus en plus de leur signification, car ces villages se vident en raison de la gestion criminelle du régime.

6- Pour les raisons mentionnées ci-dessus, les collectes organisées par le « Fond Pan-Arménien » discréditent l’idée même de la donation nationale. Ce fait explique également le constat honteux que durant ces 22 dernières années, le montant moyen des collectes annuelles dépasse à peine les 10 millions de dollars, très peu au vu des moyens financiers du peuple arménien tout entier. Cependant, dans le cas d’un système de gestion étatique représentant les intérêts de la population et  une surveillance des intérêts nationaux, ces donations auraient pu être et seront beaucoup plus importantes.

Par conséquent, le Fonds Pan-Arménien « Hayastan » n’est donc plus un outil pour faire progresser la Patrie par des donations nationales. Il sert tout particulièrement aux intérêts d’une clique oligarchique et criminelle, sur le compte de la Diaspora.

A la suite de tous ces éléments exposés, le Pré-Parlement appelle à cesser les donations aux dirigeants criminels et antinationaux, à mettre ces donations en contribution de la lutte visant à mettre fin au régime actuel et à la formation d’un nouveau système légitime. En parallèle, il faudra créer un nouveau système d’imposition afin de consacrer et d’utiliser l’immense richesse de la nation pour l’établissement et le renforcement d’un système étatique arménien servant les intérêts de la patrie et du réseau arménien mondial.

Yerevan, 11 Novembre 2014

 

Cordialement

Renaissance Arménienne Paris

Publicités

3 commentaires »

  1. Aman aman ! Je suis un peu sidéré par ce que je viens de lire, mais pas incrédule…
    En effet, nous misons sur un essor du pays sans être certains que tous ces fonds sont utilisés judicieusement.
    C’est décourageant.

    Commentaire par antranik21a — 23 novembre 2014 @ 9:37 | Réponse

  2. Pour chacun se fasse son opinion, voici le dons recueillis par le fonds arménien de France :

    ——–
    Résultats du Phonéthon Européen du Fonds Arménien
    Parrainé par Adriana Karembeu et Patrick Fiori

    Plus de 1,37 million d’€ recueillis en 4 jours
    dont 1,24 million d’€ en France

    Le Phonéthon européen, opération humanitaire organisée par le Fonds Arménien de France en faveur de l’Arménie, du Karabagh et des populations sinistrées de Syrie, placé sous le signe de la solidarité et du partage et parrainé cette année par Adriana Karembeu et Patrick Fiori, s’est clos ce dimanche 23 novembre 2014.

    Grâce aux appels téléphoniques donnés par près de 750 bénévoles à partir des plateformes Orange (à Lyon, Marseille, Paris, Toulouse), plus de 1.37 million d’€ ont été récoltés en promesses de dons en Europe auprès des 60 000 familles et entreprises contactées au cours de cette opération.

    Pour le président du Fonds Arménien de France, Bédros Terzian, «une fois de plus, ni la crise économique ni les incertitudes de toutes sortes n’ont entamé l’indéfectible solidarité de nos bénévoles et donateurs avec l’Arménie, le Karabagh et les populations en détresse de Syrie. En cette année 2014, par leur dévouement et leur générosité, en France, en Allemagne, en Grèce, en Suisse et en Belgique, comme dans tous les pays où le Fonds Arménien est implanté, ils envoient un message fort d’espoir en l’avenir».

    Des milliers de familles pauvres vont bénéficier des projets que ces dons permettront de réaliser : développement agricole en Arménie ; centres ruraux d’action sociale au Karabagh ; construction de la route Vardénis-Mardakert ; etc. Plus de 1,24 million d’€ de promesses de dons proviennent de France, 71 000 € d’Allemagne, 27 000 € de Suisse, 21 000 € de Grèce, 6 000 € de Belgique, etc. Des opérations similaires se déroulent en ce moment aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Argentine et au Liban, ainsi qu’en Arménie et au Karabagh.

    Le Phonéthon continue après le 23 novembre. Il est possible de faire des dons via
    le site internet http://www.fondsarmenien.org ou par téléphone : N° Azur (coût d’un appel local)
    0810 24 24 24, jusqu’au 31 décembre 2014.
    A propos du Fonds Arménien de France :
    Les appels sont émis à partir de 4 centres (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse) mis à disposition par Orange, partenaire officiel du Phonéthon. Le Fonds construit des infrastructures en Arménie et au Karabagh (routes, écoles, dispensaires et hôpitaux, réseaux d’eau potable, d’irrigation, de gaz et d’électricité, agriculture et élevage…) indispensables au développement socioéconomique des populations.

    Commentaire par denisdonikian — 23 novembre 2014 @ 9:58 | Réponse

  3. Merci Denis de relayer l’information : il est plus que temps de reconsidérer l’aide apportée en Arménie – j’entends la cibler vraiment dans l’intérêt de sa population, avant que de favoriser l’accroissement des fortunes oligarchiques ! J’en ai fait la remarque depuis longtemps déjà sur les « réseaux sociaux » : comment est-il possible que depuis toutes ces années où le Fonds Arméniens récoltent des sommes colossales, elle n’ait pas obtenu de meilleurs résultats à cet égard ?… Le Fonds prétend qu’il ne peut éviter les « arrangements » avec les représentants du gouvernement – vraiment ? Le chantage financier – car les arméniens y sont sensibles …- n’aurait-il pas permis de calmer les prétentions de tous ces malades de prospérité personnelle ? « je vous donne les sous si vous en faites l’usage qu’il convient – sinon, je ferme le robinet ! » . C’est si difficile de leur d’appliquer la méthode ? Merde alors !

    Commentaire par Dzovinar — 24 novembre 2014 @ 5:39 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :