Ecrittératures

8 décembre 2014

Centenarisation en sardine

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT — denisdonikian @ 8:07

serrees-comme-des-sardines-en-boite

En 2015, tout Arménien qui se respecte sera centenaire. L’âge réel importera peu, seul comptera l’âge mémoriel. Chacun sera centenarisé par la force commémorative du réveil et de la revanche. Personne n’échappera à cette contagion. Celui qui voudra se réfugier dans les bois pour échapper au bruit lourd d’une cloche arménienne aura beau aussi se boucher les oreilles, il vibrera de l’intérieur. Des sons noirs lui tomberont dessus en pluie dense ou douce, selon les saisons. Les hordes de livres, films, discours, expositions, articles en tous genres, gadgets, drapeaux sous toutes les formes, khorovadz à consommer sur place… se préparent au combat. Les mémés arméniennes se mêleront aux bébés arméniens pour dire au monde que les Arméniens vivent en corps et en esprit. Chacun se conditionne aussi pour être une chambre d’écho. Sa peau va vibrer comme une peau de tambour. 2015 sera l’année de la plus forte tension artérielle pour eux. Sans parler des poussées de tachycardie ou des éruptions de psoriasis. Les reflux gastriques, l’acidification du sang consécutive à des stress répétés, ou les hémorroïdes ne seront pas compensés par les courses à pied ou les décathlons du centenaire, consacrés aux plus sportifs. De mon côté, j’ai demandé à notre bibliothèque municipale de me réserver une place dans un de ses rayons pour me coincer entre deux livres capables de se plaquer sur mes oreilles. Mais quand la bibliothécaire m’a proposé de me coincer entre deux bouquins de Denis Donikian, un d’aphorismes et l’autre intitulé Petite encyclopédie du génocide arménien, je n’ai pas demandé mon reste. J’ai fui. Heureusement, c’est en heurtant du pied une boîte de conserve que j’ai tenu ma solution. Me faire enfermer avec des sardines, sachant que l’huile en pénétrant dans les conduits auditifs atténue les bruits extérieurs. Mais la marque bretonne Sardines et maquereaux n’ayant pas voulu de moi, j’ai cru mourir.

Publicités

2 commentaires »

  1. C’est toujours un bonheur de lire tes articles Denis.
    Ta créativité et ta fougue intellectuelle est bien celle du jeune révolutionnaire qui sommeille en toi et qui ne s’éteindra jamais.
    C’est la plupart du temps au réveil que me parviennent les notifications de tes mails et c’est sur une bonne note que démarre ma journée.
    Une note qui me rappelle que quoi qu’il arrive, la journée va être bonne.
    Du moins que je devrais la rendre bonne afin que le soir venu, je sois satisfait de l’avoir vécu.
    Pour ce qui est de la boîte à sardine, peu importe la boîte pourvu que l’huile soit bonne et les contacts à fleur de peau.
    Il me reste 4 mois pour ouvrir les vannes. En attendant le réservoir prend du volume.
    « Ça va saigner sur les supports »

    Commentaire par Alain BARSAMIAN — 8 décembre 2014 @ 8:43 | Réponse

  2. Avril 2015 sera un cap difficile pour tous certes, mais plus encore pour les turcs.
    Car l’info galopante dans tous les réseaux va leur sonner les cloches et ce sont eux qui vont chercher la boite de sardines où se réfugier pour ne pas entendre.
    Ne pas entendre les accusations des descendants de fantômes qui rôdent dans leur pays, construit sur les terres prospères du guiavour.
    Avril 2015 sera leur marque de certification.

    Commentaire par antranik21a — 9 décembre 2014 @ 10:49 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :