Ecrittératures

8 février 2015

Métaphorisme 32

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 4:03

dormir

 

Nous sommes des endormis voulant étudier le sommeil

Publicités

3 commentaires »

  1. Avant d’analyser et d’étudier le moindre des sujets qui nous interpellent, il serait essentiel d’avoir toute notre lucidité et toute notre conscience en ce qui les concerne.
    Autrement dit, ne parlons de ce que nous ignorons.

    Commentaire par Alain BARSAMIAN — 8 février 2015 @ 9:31 | Réponse

  2. Si ceux, dont le métier consiste à partager par le verbe, se contentaient de ne parler que de ce qu’ils savent – et seulement de cela – les pages des journaux, des revues, des livres, etc risqueraient d’être bien vides !!!

    Commentaire par Dzovinar — 8 février 2015 @ 3:25 | Réponse

  3. Trop chouchou la photo – Dans une telle situation, suis pas sûre que mon premier réflexe serait d’entreprendre une méditation sur le sens, ou l’utilité, ou l’étude du sommeil ! LOL !

    Commentaire par Dzovinar — 8 février 2015 @ 3:31 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :