Ecrittératures

10 février 2015

Je suis 1,1 million de dollars

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT — denisdonikian @ 9:40

ob_ac393d_karekine-ii-patriarche-des-catholique

Il y a des nuits comme des enfers. Les aubes des 9 et 10 février 2015 auront probablement été redoutables pour le locataire d’Etchmiadzine. Une fois de plus, le peuple arménien allait se réveiller dans la honte à cause de lui. La presse internationale venait d’accoler son effigie à 1,1 million de dollars caché dans la banque suisse HSBC sur un compte au nom de « Sa Sainteté Karékine II Nersis ». De la sorte, jamais le mot Sainteté n’aura sonné de manière aussi ironique. Brutalement les artificiers de l’Église Apostolique arménienne nous auront fait sauter au visage ses fastes désuets, ses liturgies creuses, sa politique matérialiste, ses dessous nauséabonds. En un mot,  le grand abîme qui la sépare du peuple arménien tandis qu’il a besoin aujourd’hui plus que jamais d’avoir foi en lui-même et en ses institutions. Après un président qui entretient la pauvreté en Arménie, un catholicos qui entretient sa richesse en Suisse.

Bien sûr, l’accusation est forte. Mais à accusation forte, justification forcément stupide. Ce 1,1 million de dollars au nom de Karékine II serait, selon ses dires, destiné aux œuvres de bienfaisance. Les Arméniens qui vivent dans la plus grande précarité, dans le froid, la saleté, la misère peuvent se réjouir de savoir que ce 1,1 million de dollars qui dort dans une banque douteuse suisse, bien au chaud sur un matelas confortable, travaille pour eux. Cela les rassure. La soupe aux pommes de terre devient tout à coup meilleure, le froid plus chaleureux, la boue moins collante. Après l’ironique sainteté, l’ironique bienfaisance. En réalité, ce 1,1 million de dollars au nom de Karékine II est un crime. Un crime de lèse-arménité, un crime moral doublé d’un crime spirituel. De ces crimes que les criminels ont du mal à reconnaître quand bien même les accuserait le flagrant délit. C’est que, comme nous le disions par ailleurs : « Les Arméniens réclament des Turcs qu’ils reconnaissent leur Grand Crime sans pour autant reconnaître les petits crimes commis entre eux ».

Certes, on nous objectera que l’Église Arménienne a tout à fait le droit de posséder une trésorerie pour assurer son fonctionnement. Mais tout Arménien est en devoir de s’interroger. Pourquoi ce compte au seul nom de Karékine II ? Est-ce que le terme de Sainteté aurait un contenu juridique qui impliquerait que Karékine II soit le représentant légal de l’Église arménienne ? A quelle personne physique ou morale a affaire le banquier dans ses transactions sur ce compte, à la Sainteté ou à la personne de Karékine II Nersis ? Si la tradition veut que les comptes de l’Église soient au nom du catholicos, que dirions-nous si le budget de la république d’Arménie était, par tradition, transmis de président en président, et au nom de l’actuel Serge Sarkissian ? Et pourquoi une banque suisse ? N’y-t-il pas aujourd’hui des banques en Arménie pour garantir les avoirs de l’Église arménienne ? Et pourquoi ce compte caché ? Est-ce à dire que Karékine II n’aurait aucun compte à rendre à la nation arménienne ? Et qu’il aurait quelque chose à cacher ? Pas au fisc arménien puisque l’Église de tous les Arméniens serait exemptée d’impôts. Dès lors à quoi servirait de l’accabler ? Sa générosité envers les plus démunis de ces Arméniens est tellement manifeste. Elle donne assez pour qu’on la mette à l’abri d’impôts supplémentaires que Serge Sarkissian pourrait destiner à la politique sociale du pays.

Maintenant le résultat est là. L’image de Karékine II côtoie celles de nombreux fraudeurs ou de personnages à l’argent sale. Il est vrai que cet affichage sur Internet ne fait pas honneur à la nation arménienne. Ni à l’Arménie. Laquelle arrive au 146ème des pays ayant des compte dissimulés dans la Banque suisse pour une somme globale de 15,4 millions de dollars. De ses 21 clients ayant ouvert un compte entre 1989 à 2006, le meilleur y aurait déposé la somme de 5,8 millions de dollars. Pendant ce temps, la diaspora joue au téléthon. Les Arméniens de la diaspora sont de généreux patriotes. Même les retraités donnent. Sans trop savoir pour qui ni pour quoi. Qui sait d’ailleurs si ce n’est pas pour soutenir la prospérité de HSBC ? Si la pauvreté prospère en Arménie, pendant que la Suisse s’enrichit, c’est bien grâce à la diaspora arménienne, non ?

Denis Donikian

Publicités

2 commentaires »

  1. Quelle honte !!
    Pour moi aussi, qui contribue de loin et à l’insu de mon plein gré, à ces arnaques, magouilles et malversations…
    Il y a des jours où je me sens moins arménien que d’autres et pourtant ça me colle à la peau, durablement.
    Apsos hazar ankam !

    Commentaire par antranik21a — 10 février 2015 @ 10:49 | Réponse

  2. Merci Denis!!!
    Personnellement j’espérais bien, tôt ou tard, lire ton avis prrsonnel.
    Tout est dit et surtout bien dit. BRAVO!
    Dommage que si peu d’internautes s’expriment sur ton site…

    Commentaire par Alain BARSAMIAN — 10 février 2015 @ 1:45 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :