Ecrittératures

24 mars 2015

Métaphorisme 45

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 7:56

GRAPHISMES    135   0,15m X 021m Encre acrylique sur papier

*

Savoir, c’est ignorer.

*

(Collage d’Alain Barsamian)

Publicités

5 commentaires »

  1. Détenir le savoir et ne pas le transmettre est la meilleure arme qui se manipule de nos jours.

    Commentaire par antranik21 — 24 mars 2015 @ 9:37 | Réponse

  2. On a beau essayer d’acquérir le plus de connaissances possible, mais on est loin de tout savoir.
    En outre avec l’âge on en perd une bonne partie…

    Commentaire par Louise Kiffer — 25 mars 2015 @ 7:45 | Réponse

  3. À force de croire qu’on sait, on découvre qu’on ne sait pas grand chose et qu’on ignore tout.

    Commentaire par Alain BARSAMIAN — 25 mars 2015 @ 8:56 | Réponse

    • Pire que ça. Par exemple les médecins croient savoir guérir, et ignorent toutes les autres formes de guérison. C’est la cas du cancer. Ils ne veulent pas savoir qu’il est possible de guérir un cancer par le jeûn ( méthode Breuss ). C’est pourquoi la chimiothérapie est la voie qu’ils vous obligent à emprunter. En Russie, on m’a dit qu’on laisse le patient choisir entre plusieurs méthodes, les chimiques et les naturelles. Mais en France, ce n’est pas le cas. Et donc, pour en revenir à l’aphorisme, je maintiens que le savoir scientifique, matérialiste, cartésien ignore tout d’une approche holistique de la maladie, et même s’en moque avec le sourire. C’est un machine à broyer du noir. D’ailleurs, il arrive que la médecine qui vous guérit d’une maladie, vous en refile une autre pour ne pas vous perdre comme client. La maladie est un commerce comme un autre, c’est un produit qui rapporte beaucoup sauf au patient. ( Je nuance, quand même, en cas d’urgence, la médecine allopathique fait des merveilles, mais les médecines douces aussi).

      Commentaire par denisdonikian — 25 mars 2015 @ 9:05 | Réponse

      • Cher Denis, tes Aphorismes aussi courts soient ils n’ont rien d’anodins. Et lorsque l’on prend le temps de se pencher dessus pour chercher se qui se cache derrière, on y trouve non seulement une part cachée de nous même mais on a en plus l’avantage et le privilège de découvrir cette autre chose que tu nous confies avec le naturel et la sincérité qui te caractérisent.
        Moi même depuis ces dernières années, suite à ce que j’ai pu constater, ma vision de la médecine a quelque peu évolué et j’avoue que la médecine naturelle et en douceur me correspond d’avantage.
        Pourvu que nous puissions mourir en bonne santé.

        Commentaire par Alain BARSAMIAN — 25 mars 2015 @ 10:18


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :