Ecrittératures

8 juillet 2015

Caresses

Filed under: Uncategorized — denisdonikian @ 6:25

caresses1

*

Caresses données

Caresses reçues

Corps ami d’un corps

Crimes et cris effacés

Publicités

Un commentaire »

  1. Il me semble l’égal des dieux
    Celui qui de ta voix s’enivre,
    Qui lit son bonheur dans tes yeux,
    Et qui près de toi se sent vivre!

    Ce doux souris, quand je te vois,
    Me trouble!… Interdite, oppressée,
    Sur ma lèvre expire ma voix,
    Et ma langue reste glacée!…

    Je brûle!… Des feux inconnus
    En moi courent de veine en veine…
    Je n’entends rien… je ne vois plus…
    Je suis tremblante et sans haleine…

    J’éprouve une froide sueur…
    Plus pâle que l’herbe flétrie,
    Je ne sens plus battre mon cœur;
    Je n’ai plus qu’un souffle de vie!

    Sappho, Melpomène, Ode II

    Commentaire par George — 11 juillet 2015 @ 4:16 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :