Ecrittératures

14 novembre 2015

Entretien autour d’une décharge. Arménie (8)

Filed under: TOUT sur VIDURES — denisdonikian @ 8:29

8

 

Tigrane Yegavian :  Roman truffé d’expressions empruntées à l’arménien, la prose iconoclaste de Vidures est caractérisée par son caractère acculturé et hybride. La langue du narrateur se dédouble, bégaie entre le français et l’arménien oral. Pour quel lectorat t’es-tu adressé au départ : un lectorat bilingue ou non exclusivement arménien ?

 

DD : C’était en effet assez acrobatique, d’écrire Vidures sur un monde avec la langue d’un autre. Bien sûr, les expressions arméniennes devaient mieux « passer » dans la version arménienne du texte. Mais dans ce cas, c’est sa traduction qui ferait perdre au texte originel sa truculence et son ton. Donc, rien n’est parfait. Toutefois, il faut considérer ces expressions comme une manière de colorer le texte, de donner vie à la langue. Et il n’est pas besoin de connaître l’arménien pour autant.

Ces expressions appartiennent au parler rabiz. Je les ai puisées dans le mémoire d’une amie, Anna Blandinskaïa, qui faisait alors ses études en France. J’ai choisi aussi quelques proverbes dans le livre de Ghanalanian intitulé Aradzani et édité à Erevan en 1960.

En fait, Vidures a été écrit avec ce que je suis, à savoir ma culture d’essence et ma culture d’accident, l’arménienne par mes parents, et la française par l’histoire, même si celle-ci est prépondérante chez l’écrivain. Mais il fallait amalgamer des éléments disparates dans un même moule afin de rendre cohérent le chaos porté par le roman. L’ensemble devait tenir comme un système unique impliquant deux mondes, deux langues. C’est le ton adopté dès le départ qui l’a permis. On aura remarqué que Vidures plonge le lecteur immédiatement dans l’action du roman. Le livre est écrit au présent pour éviter de raconter une action passée. Tout se joue sous les yeux mêmes du lecteur au fur et à mesure du déroulement de la journée. Ainsi le lecteur est dans la surprise de chaque instant.

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :