Ecrittératures

12 janvier 2016

Le système Erdogan contre la presse turque

Filed under: APPEL à DIFFUSER — denisdonikian @ 4:06

Unknown

Can Dündar

 

C’est un cri pour la liberté d’expression que je lance depuis une prison aux marges orientales de l’Europe. Un appel à l’aide venu d’un enfer pour les médias. Une main tendue d’un journaliste arrêté pour avoir fait son travail, et qui espère la solidarité de ses confrères à travers le monde.

 

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2016/01/10/en-turquie-erdogan-muselle-la-presse_4844623_3232.html?xtmc=dundar&xtcr=1

 

 

Publicités

2 commentaires »

  1. Je viens de lire cet article…avec peu de surprise, beaucoup de tristesse et un immense dégoût.
    La Turquie est devenue la réplique de l’Allemagne hitlérienne avec à sa tête un dictateur (écrire son nom me révulse) doublé d’un mégalomane rempli de haine.
    Déclarer que « les livres sont plus dangereux que les bombes », va bien dans la lignée de sa pensée dictatoriale.
    Garder son peuple sous sa « protection » en le maintenant dans l’ignorance est un schéma classique.

    L’Europe est en train de se torpiller en fermant les yeux sur le chantage odieux au sujet des migrants, un moyen de faire payer, d’affaiblir les pays qui les reçoivent, en quelque sorte, une invasion organisée.
    Elle le payera de plus en plus cher jusqu’au point de non retour, ce sera trop tard.

    Pour en revenir au(x) journaliste(s), nombreux hélas, je salue son courage et espère qu’ils seront soutenus par les organisations occidentales, mais j’avoue ne pas être optimiste sur le résultat.

    Le changement en Turquie ne pourra venir que de l’intérieur, d’un peuple qui prendra conscience que la liberté est sacrée, au même titre que la religion.

    Yasasin Can Düdar !

    Commentaire par antranik21a — 12 janvier 2016 @ 8:52 | Réponse

  2. Moi non plus je ne suis pas très optimiste sur le changement espéré en Turquie, puisque son
    Président a mis tous les atouts de son côté, il a eu tout son temps pour préparer sa dictature.
    Les opposants au régime sont en prison, ou partis à l’étranger, et le peuple n’a pas l’air de se
    faire du souci. Tant qu’ils ont à manger, les gens ne cherchent pas midi à 14 h. C’est triste
    pour les clairvoyants qui osent prêcher dans le désert.

    Commentaire par Kiffer — 13 janvier 2016 @ 8:00 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :