Ecrittératures

13 juin 2016

Du vote du Bundestag en faveur du génocide arménien (6)

Filed under: ARTICLES — denisdonikian @ 6:02

Bundestag

 

6 – Comme une bouteille à la mer…

 

Il y a quelque temps déjà, une amie aux origines multiples, née en Roumanie, devenue allemande, juive par sa mère et arménienne par un père dont les ancêtres auraient cheminé à travers l’Europe au cours des siècles depuis la chute d’Ani, s’était attelée, on ne sait pourquoi, à traduire en allemand, le livre conjoint d’Ahmet Insel et Michel Marian, « Dialogue sur le tabou arménien », entretien avec Ariane Bonzon, (Liana Levi, 2009). Qui sait si elle ne voulait pas dans le fond contribuer à quelque chose de plus grand qu’elle, ou plus prosaïquement espérer combler son désœuvrement par une activité en rapport avec ses compétences langagières. Toujours est-il qu’au moment où elle entreprit ce travail, elle cheminait à l’aveugle, sans même savoir si un éditeur serait intéressé par ce thème. Mais elle parvint au bout du texte et, le livre imprimé, ne reçut aucune gratification. A l’époque, elle souhaitait obtenir une préface d’un certain Cem Özdemir. Et j’ignore si elle l’obtint. Mais déjà ce député vert était sensible à la cause de la reconnaissance du génocide de 1915 et il me plaît d’imaginer qu’il aura lu cet ouvrage, comme d’autres pour s’informer sur la réalité de cette tragédie.

En apprenant le travail acharné de Cem Özdemir pour faire aboutir la résolution allemande sanctionnée par une vote favorable quasi unanime de la part des députés allemands, j’ai tout de suite pensé à mon amie traductrice, heureux de savoir que dans le fond son travail avait eu une certaine utilité et n’était certainement pas étranger aux événements qui viennent de bouleverser les rapports entre Turcs et Allemands. C’est que, en fait, les Arméniens et tous ceux qui œuvrent à l’aveugle dans le sens de la reconnaissance du génocide permettent à la vérité de prendre de plus en plus de consistance. Tout livre qui dit vrai et qui touche juste est comme une bouteille que l’auteur jette à la mer, sans savoir ce qu’il obtiendra en retour, ni quand, ni comment. Mais toujours un livre chemine à travers les hommes, il ouvre sa voie en toute indépendance, librement, comme un enfant qui s’éloigne de ses parents pour semer sa vie parmi les vies des autres. Écrire n’est jamais inutile et même si nos textes ne touchent pas les salauds, pourquoi le feraient-ils ? les esprits archaïques, les rancuniers rétrogrades, si l’acte est sincère, lucide, ouvert sur l’humanité, il n’y pas de raison pour qu’un jour ou l’autre, les mots fleurissent et portent leurs fruits. Écrire, parler, exposer à propos d’une injustice n’est jamais vain. Les Arméniens travaillent à l’aveugle, pensent dans l’obscurité, trainent avec eux leur vérité comme un boulet, mais qui sait si un jour…

 

DD

Publicités

Un commentaire »

  1. De tous temps les hommes ont voulu témoigner, bien avant la photo et le numérique, et ce fut par l’écriture.
    Ce qui est écrit n’est pas moins qu’une vision arrêtée sur un fait vécu mais aussi quelquefois, une fiction.
    Dans ce qui s’est passé pour les Arméniens, il est évident qu’à cette époque, les moyens techniques étaient limités. S’il y avait eu internet, le décalage entre les faits et leur connaissance aurait été plus réduit et pas là même, n’aurait pas permis un tel génocide… quoique !
    Il suffit de constater ce qui se passe actuellement pour les chrétiens au Moyen-Orient.

    Commentaire par antranik21a — 13 juin 2016 @ 11:25 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :