Ecrittératures

4 mars 2017

Brèves de plaisanterie (258)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 4:11

1451267368-19418

*

Toi qui nageais dans l’eau des rivières

Qui t’aimais dans le lit des martyrs

Par quel trou de ta foi as-tu disparu

Publicités

Un commentaire »

  1. Invitation à la noyade, à nous immerger dans les grands flux qui nous font et qu’on ne devrait jamais défaire, même s’ils nous conduisent toujours à la source de lumière
    Vénus de Botticelli libérée de sa coquille, partant rejoindre le Douanier Rousseau ou Gauguin…

    Commentaire par George — 9 mars 2017 @ 8:53 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :