Ecrittératures

16 mars 2017

Brèves de plaisanterie (274)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 8:05

tumblr_olw5q4erfW1qcc8nno1_500

 *

La déesse décapotable roule des hanches vaguement

Vers la chambre où son gars rage dedans et d’amour

Et danse la porte en dense buisson ardent

Advertisements

2 commentaires »

  1. Bravo Denis. Franchement, là, tu t’es dépassé.

    Commentaire par denisdonikian — 16 mars 2017 @ 8:07 | Répondre

    • Donikian, ça c’est de l’auto-satisfaction. Mais qui reconnaîtra que ces trois vers sont …. Je ne trouve pas de qualificatif. En fait, tout est dit. La déesse décapotable….Ah ça c’est bon… C’est bon….

      Commentaire par denisdonikian — 16 mars 2017 @ 8:18 | Répondre


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :