Ecrittératures

21 avril 2017

Brèves de plaisanterie (296)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:52

tumblr_lxpbgsUERQ1qeg0q2o1_500

*

Né trop tôt autant que toi trop tard

Que ne puis-je autrement rencontrer

L’amitié qui te cache les dérives de mon sang  

Publicités

2 commentaires »

  1. Faute de commentaires à la hauteur de tes brèves, ces quelques mots pour que tu saches qui les lit et les apprécie. Très bonne journée à toi Mekhit.
    Amitié.

    Commentaire par Alain BARSAMIAN — 21 avril 2017 @ 7:28 | Réponse

    • Merci mon cher Mkhit. Ton attention me touche beaucoup. Tu sais, on écrit toujours contre le silence lequel est plus dur que le béton.

      Commentaire par denisdonikian — 21 avril 2017 @ 9:21 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :