Ecrittératures

27 juin 2017

Brèves de plaisanterie (444)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 3:39

*

Heureux les bons qui croient te lire

Tes chemins de croix et de cris

Échouent sur leurs dentelles 

 

Brèves de plaisanterie (443)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 3:38

*

L’écrivain dit qu’il sera lu

Le jour où son lecteur

Saura mieux s’entendre avec lui-même 

 

 

Brèves de plaisanterie (442)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 3:35

*

Le lumineux met au jour nos propres ombres

Soit les dissout ou les renforce

Soit nous éclaire ou nous obscurcit 

 

 

 

 

 

 

Brèves de plaisanterie (441)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 3:33

*

Quoi qu’il fasse le trop lisant

Toujours s’abîmera dans les livres

Chercher le met hors du vivant

 

 

 

 

Brèves de plaisanterie (440)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:42

 

*

Ces malheureux qui côtoient ton malheur

Ils t’ignorent et tu les ignores aussi

A quoi cherchez-vous à survivre

 

 

 

 

Brèves de plaisanterie (439)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:37

 

*

Pas d’autre vin à boire

Que l’art aberrant de la durée

Le jour qui vient le jour qui tue

 

 

 

Brèves de plaisanterie (438)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:36

*

Mes écrits puisent des grâces

Dans les mots qui surviennent

Parmi les maux du monde

 

 

Brèves de plaisanterie (437)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:33

*

N’ai pas la volonté de qui me conduit moi-même

Préfèrant être en songe avec mon chat

Qu’exhorter au combat un  bataillon d’assujettis

 

 

 

Brèves de plaisanterie (436)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:30

+

Heureux du sourire qui t’a aimé

Et maintenant que tu es dans les chaînes 

Cette joie de jadis te survit

 

 

Brèves de plaisanterie (435)

Filed under: APHORISMES — denisdonikian @ 2:28

*

Me voici au cœur du labyrinthe blanc

Si loin perdus les arbres verts

Si loin et si obscure la sortie vers

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.