Ecrittératures

11 mai 2018

LA SAINTE-FIRME

Filed under: APPEL à DIFFUSER — denisdonikian @ 8:54

armand-sammelian

Par Armand SAMMELIAN

Une entreprise hors sol, coupée des réalités, de type « poupées russes », à la fois politique, commerciale, patrimoniale et martiale à façade spirituelle, est en cours de finalisation au cœur même du Saint -Siège d’ETCHMIADZINE, lui qui aurait dû inonder d’une clarté immatérielle des fidèles éternellement fascinés par le Levant de leurs origines !

Amputée par dizaines de ses représentants les plus expérimentés depuis l’an 2000, la classe sacerdotale apostolique arménienne, réduite en une cléricature juvénile de black-blocs alignés en ordre de batailles et quelques oligarques en soutane, n’a donc eu d’autres choix que de poursuivre les ambitions séculières de son chef suprême.

C’est désormais de plus belle que la dernière réplique de ce bourbier visant le contrôle des paroisses de France, cœurs battants des rescapés du génocide de 1915 et de leurs descendants, pour en faire des succursales aux ordres de moines-soldats, s’étale au grand jour, dans l’hexagone et au-delà.

En supprimant, sans aucune concertation, des statuts juridiques qui ont fait la preuve séculaire de leur efficacité pour de nouveaux prétendument « inspirés », on voudrait nous faire croire que les pouvoirs de la toute-puissance divine se transmettraient dans les mains d’un officiant démiurge détenteur, par nature, d’une sainte parole infaillible.

C’est que, selon les prescriptions comminatoires des « OUGHENICHS(*) » imaginés par la Béatitude qui entend dicter sa loi, le président élu de l’association cultuelle jouerait dorénavant le rôle de collaborateur au service du véritable chef, le prêtre paroissial, nouveau seigneur, maître à penser omniscient et décisionnaire ultime en toutes circonstances.

Il nous faut résister, à l’exemple de NICE, à cette offensive confessionnelle violente qui considère la paroisse comme une sorte de filiale marchande de la société-mère dans laquelle le civil deviendrait un vulgaire adjoint du curé, au risque de saper une complémentarité historique respectueuse les uns des autres, où chacun était dignement à sa juste place dans sa juste fonction, le prêtre à son ministère ecclésial et le civil à sa gestion matérielle.

N’empêche !

Affranchi de toute obligation dévolue à sa seule vocation messianique, le clergé apostolique arménien persiste à s’engager dans une opération capitalistique d’appropriation des biens séculiers paroissiaux, meubles et immeubles, sous peine d’excommunication !

Ce n’est pas tout !

En même temps, ce même clergé ne craint plus d’afficher sa volonté d’immixtion dans la vie communautaire pour la commander et la représenter, mêlant les affaires d’ici-bas à l’éther de l’au-delà, reléguant au passage les laïcs en caméristes des serviteurs de Dieu et creusant un fossé inédit entre clercs sachants et laïcs supplétifs.

Si une majorité consentante de fidèles plie l’échine avec résignation devant les ukases de notre Ecclésiaste par effraction, obsessionnellement torturé par le billet vert depuis son élection, de nombreux autres n’acceptent pas ce MAL qui ronge l’Église Apostolique Arménienne de l’intérieur, la défigure et creuse la tombe de son magistère théologique et prédicatif.

Bref !

Cette guerre d’usure « à la bolchévique » n’en finit plus pour la conquête autoritaire des paroisses de France perçues comme des sources miraculeuses qu’il faudrait pomper au bénéfice de la Sainte-Firme.

Plus grave encore !

Outre qu’il provoque des désordres considérables au sein des paroisses de France, ce diktat mercantile qui amalgame sacré et séculier et disqualifie la pensée magique au profit d’une pensée politique alignée sur celle des oligarques arméniens au pouvoir, traduit la DÉTRESSE SPIRITUELLE INÉDITE d’un Haut et Bas Clergé qu’on ne saurait taire.

Cette déviation sacrilège qui a oublié son catéchisme pour un plat de lentilles, doit être dénoncée comme (la) le « casse du siècle » orchestré par l’Ecclésiaste en chef qui n’en finit plus de mépriser les paroissiens, les réduire au silence et de lorgner les comptes de nos sacro-saintes églises.

Davantage président-directeur-général d’une société multinationale à but lucratif et gérant d’un think-tank d’influence qu’incarnation de la pensée divine et dépositaire de la Parole Perdue, riche comme Crésus pendant que le Peuple se meurt, Il a failli scandaleusement comme personne avant lui !

Si bien qu’entouré d’une poignée d’irresponsables porte-cotons affairistes, de quelques gardes suisses sourds et aveugles et d’une caste cléricale captive et chloroformée, la Béatitude trône imperturbablement sa calculette à la main, à des années-lumière des choses de l’Être et de l’Esprit.

Le pire étant que la tutelle totalitaire convoitée sous forme de « matriochkas », à la fois spirituelle, économique, financière, culturelle et politique trahit un désir de sujétion et d’abaissement des civils et dénote un appétit à humilier le troupeau de fidèles, en fait des citoyens français à part entière, traités au pire comme des brebis galeuses et au mieux comme des agneaux tondus…

Opposer les clercs de l’Église Apostolique Arménienne au peuple arménien et croire qu’Elle pourrait prospérer contre ses fidèles, ou sans âme qui vive dans des églises désertées, constitue une forfaiture sans précédent de la part de son gourou. C’est qu’Il n’y a pas d’Église Apostolique Arménienne sans le peuple apostolique arménien et pour le dire encore autrement, l’Église c’est l’assemblée des fidèles alors que le clergé en est son serviteur !

Si bien que ces trois altérités, peuple, église et clergé n’en font qu’une !

En sorte que la souveraineté de l’Église Apostolique Arménienne se confond avec l’ensemble des apostoliques arméniens de la planète qui l’ont tous reçue en partage, les uns comme les autres, les clercs comme les laïcs, les clercs à égalité avec les laïcs, aucun n’étant l’obligé de l’autre.

Telle a toujours été la tradition de notre Sainte Église au sein de notre nation !

C’est pourquoi ce putsch est aussi une atteinte à l’identité nationale arménienne en butte à un radicalisme clérical conquérant insensé !

Aussi est-il temps que le Pyromane en chef renonce à son funeste projet de mise en coupe réglée des paroisses et de ses paroissiens, avant que cette déconstruction programmée profanatoire ne laisse la SAINTE ÉGLISE APOSTOLIQUE ARMÉNIENNE en lambeaux, Elle qui est encore le lien le plus puissant du sentiment d’appartenance des Arméniens à leur Mère-Patrie !

Notre institution la plus sacrée mérite mieux que l’abîme qui menace de l’engloutir par la faute d’un Serviteur éphémère et incongru dont tout porte à croire que les habits de Catholicos sont décidément trop grands pour lui.

Le gouvernement PACHINIAN saura lui souffler ces quelques vérités à l’oreille !

 

Le 12 mai 2018

 

 

(*) Statuts que veut imposer Karékine II à toutes les associations cultuelles des paroisses apostoliques arméniennes de France.

Publicités

8 commentaires »

  1. Merci à Armand et à Denis.

    J’espère que cet article magnifique et puissant saura ouvrir les yeux de la diaspora et plus particulièrement réveiller les consciences des dirigeants des associations cultuelles des paroisses de l’Église Apostolique Arménienne de France.
    Il est temps, il est URGENT que la diaspora s’inspire du courage de nos sœurs et frères d’Arménie…

    Commentaire par Dikran TIMOURDJIAN — 12 mai 2018 @ 9:11 | Réponse

  2. Les dirigeants des associations cultuelles des paroisses de l’Église Apostolique Arménienne de France doivent avoir le courage de dire une fois pour toutes STOP et NON au Catholicos !

    Commentaire par Dikran TIMOURDJIAN — 12 mai 2018 @ 9:14 | Réponse

  3. Excellent article, auquel on ne peut pas rester insensible. Mais on aimerait bien comprendre exactement de quoi il s’agit.

    Est-ce-que KAREKINE II recommence à faire ses caprices en semant à nouveau la zizanie à Nice ou est-ce le fait que Nikol Pachinian ayant pris les rênes du pouvoir en Arménie devient l’occasion de nous faire une piqûre de rappel sur le dossier de la paroisse de Nice?

    Jusqu’ici j’avais lu avec beaucoup d’intérêt « TOUT CE QUE » Denis Donikian avait écrit en faveur de la paroisse Sainte-Marie de Nice. C’était clair et compréhensible. Tandis qu’en lisant Nice Matin, j’avais du mal à comprendre la situation. A croire que l’on ne peut faire mieux pour embrouiller les citoyens.

    ( Et puisque j’évoque les livres de Denis j’espère que ses livres écrits sur les problèmes de la paroisse ont été achetés en masse par les paroissiens en guise de remerciement ).

    J’ajoute que le résultat de tout cela a été que les dits paroissiens se sont divisés, opposés les uns aux autres, brouillés, isolés. Moi-même je n’y mets plus les pieds. Lorsqu’une communauté n’est plus solidaire, elle n’existe plus. Et il est évident que cela arrange le Saint Siège d’Etchmiadzine. Plus la communauté sera désunie et plus elle sera vulnérable.

    Pour en revenir à cet article, probablement fort intéressant, il est tellement bien écrit, pour ne pas dire trop bien, qu’il finit par n’être accessible qu’à une minorité.

    Si Nikol PACHINIAN avait parlé en utilisant le même style littéraire que cet article, aujourd’hui il serait encore en prison et le peuple n’aurait même pas eu la volonté de prendre un dictionnaire pour comprendre ce qui se cachait derrière les mots de ses discours.

    Quand on veut convaincre, il faut d’abord savoir à qui on s’adresse et se mettre à la hauteur de ses interlocuteurs.

    Que tous ceux qui ont lu cet article ne me disent surtout pas qu’ils ont tout compris, je ne les croirais pas.

    Que je sache, les paroissiens de Nice ne sont pas des ignares mais ils ne sont pas tous pour autant des universitaires avec des BAC + 7.

    Cela me fait penser aux hommes politiques qui sous prétexte qu’ils sont sortis de grandes écoles s’imaginent qu’ils sont tenus de parler au peuple comme ils parlent à leurs professeurs.
    C’est sans doute la raison pour laquelle on a le sentiment qu’ils cherchent constamment à nous enfumer. Dès lors qu’ils se comprennent eux-mêmes, ils se croient satisfaits et ne se soucient guère de ceux à qui ils s’adressent .

    Heureusement qu’il y a des écrivains comme Denis qui se mouillent, assument leurs responsabilités et des hommes politiques courageux comme Nikol PACHINIAN pour nous rendent les choses plus claires afin de nous engager au combat.

    Quant à KAREKINE II j’espère de tout cœur que Nikol PACHINIAN saura mettre un frein à ses élucubrations financières et à son train de vie qui n’est pas conciliable avec la FOI.

    Commentaire par Barsamian Alain — 12 mai 2018 @ 3:38 | Réponse

    • Bonjour cher Alain,

      Ton commentaire est pertinent à double titre :

      1. Le constat de la grande qualité de l’article d’Armand.

      2. Effectivement Armand utilise un vocabulaire assez pointu. C’est son style. Mais ce n’est en aucun cas pour enfumer les lecteurs.

      Je vais répondre aux questions que tu poses. Peut-être Armand y répondra-t-il aussi ou bien confirmera-t-il mes réponses.

      Ta première question : « Est-ce-que KAREKINE II recommence à faire ses caprices en semant à nouveau la zizanie à Nice ou est-ce le fait que Nikol Pachinian ayant pris les rênes du pouvoir en Arménie devient l’occasion de nous faire une piqûre de rappel sur le dossier de la paroisse de Nice? »

      Ma réponse :

      Non, KII ne sème pas de nouveau la zizanie à Nice il n’a rien fait de particulier contre nous ces derniers temps excepté l’épisode grotesque, mensonger et honteux du Père Krikor Vicaire Général du diocèse de France (articles sur ARMENEWS et dans NICE-MATIN), qui aurait dormi dans la rue par un froid glacial et qui aurait prié toute la nuit devant le presbytère de NOTRE église. J’en reviens maintenant à l’article d’Armand. Il l’a écrit car KII a signifié en décembre 2017 aux paroisses un ultimatum de 6 mois pour qu’elles acceptent ses statuts. Donc cet ultimatum va arriver à son terme fin mai-début juin. Dans les prochains jours donc. Ces statuts ne sont pas nouveaux. Leur première version date de 2007 et un certain nombre de paroisses les ont déjà adopté (pas toutes). Pour certaines de ces paroisses, ces statuts n’ont sans doute pas vraiment modifié leur manière de fonctionner car elles devaient déjà accorder à leur prêtre paroissial des pouvoirs inhabituels contraires à la tradition de l’église apostolique arménienne qui a toujours distingué le rôle du prêtre de celui des laïcs (Armand l’explique très clairement dans son article). Ces statuts ont été révisés en février 2012 dans une version encore plus inacceptable qui fait du prêtre le président ex officio de la paroisse avec un droit de veto sur tous les sujets, De ce fait, le prêtre en plus de ses attributions strictement religieuses, domine les laïcs également dans tous les autres domaines matériels, administratifs et financiers. Quand cette version de 2012 a été rédigée, elle a été mise au frigo par le diocèse. C’est celle-ci qui ressort aujourd’hui et qui va être imposée aux paroisses dans les prochains jours. C’est cette version (OUGHENICHS) dont il est question dans l’article d’Armand. Autrement dit, même si la révolution de velours ne s’était pas produite, Armand aurait quand même écrit cet article qu’il avait prévu dès l’information de l’ultimatum de KII pour accepter ses statuts, donc bien avant le début des manifestations pro PACHINIAN. Tu auras d’ailleurs noté qu’Armand n’évoque PACHINIAN que dans la toute dernière phrase de son article. C’était le minimum qu’il pouvait faire compte tenu de cette actualité incontournable. ATTENTION ! IL N’EST PAS IMPOSSIBLE QUE LES ÉVÉNEMENTS D’ARMÉNIE AIENT COMME CONSÉQUENCE QUE KII DIFFÉRERA SON ULTIMATUM. PEUT-ÊTRE MÊME, ABANDONNERA-T-IL L’IMPOSITION DE SES STATUTS ? TOUT EST AUJOURD’HUI POSSIBLE MÊME SI JE NE ME FAIS PAS TROP D’ILLUSIONS.

      Ta seconde question : « Et puisque j’évoque les livres de Denis j’espère que ses livres écrits sur les problèmes de la paroisse ont été achetés en masse par les paroissiens en guise de remerciement ? »

      Ma réponse :

      Hélas non. Cela dit, même si tu as raison de poser cette question, mais ce n’est pas une faute impardonnable. Tu sais bien que seule une minorité de personnes a réellement conscience de l’enjeu de ce conflit qui nous oppose au diocèse et c’est général à toutes les communautés arméniennes de France.

      Pour finir, l’article d’Armand est plus que très intelligible. Ce ne sont pas les quelques mots un peu pointus qu’il utilise et dont il est très simple de trouver leur signification dans un dictionnaire, qui empêchent la compréhension du texte. Armand est aussi coutumier d’expressions triviales telles que « brebis galeuses » qu’il utilise dans son article et qui est une formule compréhensible par tout le monde.

      J’espère que mes explications auront bien répondu à tes interrogations.

      J’espère te revoir dans notre bienaimée église Sainte-Marie.

      Tu sais très bien que nous ne sommes pas à l’origine de ce clivage local. Il s’est créé de manière très simple : nous avons rejeté les statuts rétrogrades du Catholicos lors d’une AG régulière avec à l’ODJ les deux projets de statuts. Les nôtres et ceux du Catholicos. Ils étaient joints à la convocation. Nous avions même conviés le Père Zadig AVEDIKIAN alors vicaire de la région PACA à venir les présenter et les expliquer à l’assistance. Il s’est alors adressé à l’assistance avec véhémence et avec une morgue incroyable comme si nous étions ses serfs et lui notre seigneur. Malgré cette pression, le vote s’est déroulé démocratiquement et nous avons rejetés les statuts du Catholicos. C’est uniquement pour cette raison qu’il nous a excommuniés alors que nos statuts n’empêchaient nullement le prêtre d’accomplir sa mission. Sans doute craignait-il une forme de contagion et il a voulu faire un exemple d’épée de Damoclès au-dessus de la tête des autres paroisses. Malheureusement, une partie des paroissiens étaient disposés à tout accepter les yeux fermés puisque c’était le souhait du Catholicos et qu’ils considéraient que ne pas se soumettre à sa volonté était un sacrilège impardonnable. Le Catholicos s’est appuyé sur eux pour créer une autre paroisse en même temps qu’il nous excommuniait. C’est tout bête…

      Dikran

      Commentaire par Dikran TIMOURDJIAN — 12 mai 2018 @ 6:30 | Réponse

      • Dikran a raison, je peux en témoigner, ni les masses ni l’élite n’ont acheté mon livre « Arménie, la croix et la bannière » ( SGEST) dans lequel figurait, entre autres articles, l’affaire de Nice. Il faut dire que je n’ai jamais obligé personne à acheter mes livres.

        Commentaire par denisdonikian — 12 mai 2018 @ 11:49

      • Bonjour cher Dikran

        Je te remercie beaucoup pour avoir répondu à mon commentaire.

        Merci aussi de me rappeler les détails sordides de l’AG qui a déclenché la division au sein de la communauté.

        Tu as dû lire ma réponse à Armand Sammelian et espère que tu as compris qu’il n’était pas question pour moi de juger des personnes qui s’étaient autant investis et dévouées pour la cause de la paroisse Sainte Marie de Nice mais également pour l’Eglise arménienne en générale.

        Vous en avez suffisamment fait les frais, j’en suis parfaitement conscient.

        Je pense que cette mise au point était nécessaire et j’espère n’avoir offensé personne.

        Je souhaite profondément comme vous, que tout rentre dans l’ordre et que la communauté retrouve sa sérénité.

        Cependant au vu de tout ce qui s’est passé depuis le début de cette affaire, le point final me semble bien compliqué.

        Est-ce-que Nikol Pachinian saura rétablir la situation avec la même volonté qu’il a eu à renverser le premier ministre ? Là est la question…

        Et est-ce-que ceux qui sont des inconditionnels du Catholicos à Nice n’auront pas du mal à accepter la nouvelle donne, si nouvelle donne il y a ?

        Maintenant, du souhait à la réalisation il y a plus d’un pas…et lorsqu’une communauté n’est pas solidaire on ne peut rien construire de positif, malheureusement.

        Attendons le verdict.

        Merci Dikran pour toutes tes explications qui ont bien répondu à mes interrogations.

        Alain

        Commentaire par Barsamian Alain — 14 mai 2018 @ 10:42

  4. bonjour à vous Mr BARSAMIAN
    art 1 : nous serons d’accord pour dire que personne n’arrive à la cheville de DENIS DONIKIAN que je remercie à nouveau
    art 2 : n’ayant pas une formation littéraire , je fais ce que je peux , avec une humilité dont vous n’avez pas idée ,
    mais là n’est la question
    art 3 : je ne suis ni le problème ni la solution des circonstances que j’expose . C’est le catholicos qui est à la fois le problème et la solution :
    c’est lui qui commande , c’est lui l’imposteur , c’est lui l’oligarque…… et c’est lui qui doit se retirer afin que l’Eglise Apostolique Arménienne retrouve ses marques autour des valeurs chrétiennes de compassion , d’amour et de charité aujourd’hui délaissées
    art 4 : l’avenir dira qui enfume qui ;
    pour l’heure , les faits nous prouvent que les postures incessantes du catholicos depuis dix ans ont mis le feu au cœur d’une communauté niçoise jusque là solidaire
    art 5 : le bannissement de nos vieux prêtres et l’arrivée d’une armée inféodée de jeunes moines à sa botte autour de nouveaux statuts sans parler de ses affaires personnelles sont en soi une véritable honte pour notre clergé
    art 6 : je regrette que vous ne le compreniez que difficilement à cause de l’imperfection de ma prose , il est sûr que j’en suis l’unique responsable
    conclusions : mes écritures n’aspirent ni à enfumer jamais , ni même à convaincre mais à se poser des questions même gênantes auxquelles chacun y répondra comme il l’entend
    je vous remercie déjà de me lire

    Armand Sammelian

    Commentaire par armand sammelian — 13 mai 2018 @ 8:35 | Réponse

    • Cher Monsieur Sammelian,

      Je voudrais tout d’abord vous rassurer… je suis tout à fait d’accord avec vous concernant tout les problèmes que vous soulevez, aussi, sachez que je vous soutiens à 100%, et ce depuis le début de cette affaire.

      Je vous remercie de vous dévouer à la cause de votre paroisse Sainte Marie à Nice, mais également de l’Eglise arménienne en générale.

      Alors me direz vous: pourquoi ai-je réagi de la sorte?

      Je vais essayer de vous l’expliquer le plus simplement possible, avec mes mots à moi…

      Pour une personne qui n’a pas comme vous dites, une formation littéraire, vous maitrisez bien la plume, vous faites un peu plus que « ce que vous pouvez » contrairement à ce que vous nous confiez et vous le faites plutôt bien.

      Mais je ne pense pas qu’il soit nécessaire de vous le dire, vous le savez déjà.

      A présent, sachez que je n’ai jamais voulu dire que votre article était incompréhensible, ou qu’il enfumait le lecteur.

      Je me mettais tout simplement à la place du commun des mortels pour qui un article aussi long et compliqué à lire à cause d’un vocabulaire académique et savant, était passible de le lasser s’il devait prendre un dictionnaire pour aller jusqu’au bout de l’article.

      Merci beaucoup pour votre réponse à mon commentaire. Les choses sont claires à présent .

      Je suis désolé d’insister mais je suis persuadé que si l’on veut toucher une majorité de lecteurs, on est tenu de s’adresser à eux avec des mots simples, par contre si l’article ne concerne que l’élite, alors là c’est parfait.

      Jusqu’ici le catholicos nous a bien enfumé, avec un pouvoir illégitime, autoritaire et sans scrupules. Où est la Foi ? Parle-t-on vraiment ici de christianisme? A mon sens non! C’est à vous faire perdre la foi.

      Je suis d’accord avec vous, pour chaque point que vous décrivez dans votre réponse, mais j’espère de tout coeur que Nikol Pachinian sera aussi ferme que vous, que nous et qu’il lui imposera sa façon de voir les choses pour le bien du peuple arménien.

      On ne peut pas changer une politique sans mettre de l’ordre dans cette minable Sainte Firme et je suis poli.

      Je vous remercie Monsieur Sammelian et j’espère vous avoir rassuré.

      Au plaisir.

      Alain Barsamian

      Commentaire par Barsamian Alain — 14 mai 2018 @ 7:42 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :