Ecrittératures

5 décembre 2015

Valeurs françaises d’une sainte arménienne

Filed under: L'ACTU QUI TUE — denisdonikian @ 6:07

DSC01714

 

Grâce à Dieu, l’Arménie a le culte des enfants. Pour preuve, entre 2015 et 2030, plus de 370 écoles seront construites pour résister aux tremblements de terre. En attendant, ces enfants continuent de faire pipi ou caca au vu et au su de leurs camarades. Pourquoi ? Car on a omis de mettre des portes à leurs toilettes. Des fois qu’ils comploteraient contre le pouvoir, ces bambins. En fait, il faudrait un séisme culturel pour qu’on mette à l’abri d’une porte celui qui fait ses besoins. On pouvait l’admettre à l’époque où tout devait être mis en commun, mais en ces temps du capital… Justement, avant de mettre une porte aux toilettes, il faut la faire. Et ça, ça a beau être capital, ça mord sur le capital. Depuis que je connais l’Arménie, j’ai vu des toilettes publiques, des toilettes de restaurant, des toilettes en foyer d’étudiants et des toilettes d’école… sans porte. Mais ce n’est pas toujours le cas, bien sûr. Et vu la force des habitudes, je doute que les bâtisses de l’époque communiste aient été dotées de toilettes décentes avec l’indépendance. Les régimes changent, les hommes restent.

 

Récemment, l’Ambassadeur de France, M. Jean-François Charpentier, a remis à Sœur Arousiak (Jeannette Sajonian), Supérieure de l’établissement, les insignes de chevalier dans l’ordre national du mérite. Dans son discours, l’Ambassadeur a souligné la force de l’engagement spirituel et humaniste de Sœur Arousiak, manifestée dans son œuvre éducative et sociale, en particulier en faveur des enfants les plus défavorisés d’Arménie qu’elle accueille au Centre éducatif Notre-Dame d’Arménie. D’origine libanaise, parfaitement francophone, Sœur Aroussiak incarne au plus haut niveau les valeurs de fraternité, de tolérance et de solidarité qui sont aussi celles de la République française.

 

Surprenante et humiliante information.

 

On s’attendait plutôt à voir l’Église arménienne faire ce geste au nom de ses valeurs chrétiennes et humanistes. Mais si elle ne l’a pas fait bien avant qu’un officiel de la République laïque française n’en prenne l’initiative, c’est donc que cette Église arménienne n’est ni franchement chrétienne, ni ouvertement humaniste. Et si elle n’a pas reconnu ces valeurs, c’est sans doute pour ne pas vexer le président qui aurait pris cette mise à l’honneur d’une religieuse engagée en faveur des enfants les plus défavorisés d’Arménie comme une insulte à sa politique sociale. C’est dire que le représentant de cette Église et le représentant du pouvoir en Arménie sont bien comme cul et chemise dans leur responsabilité envers les plus pauvres. Enfin, s’il faut qu’une Arménienne vienne du Liban pour apprendre aux Arméniens à s’aimer entre eux, c’est bien que l’Arménie est incapable de produire une femme engagée comme elle par des valeurs chrétiennes et humanistes.

 

Heureusement, diront mes frères et sœurs d’Arménie, nous avons Sœur Thérésa qui était pour partie arménienne. Certes, mais ce n’est pas parce que l’Arménie a le plus long téléphérique au monde qu’elle peut s’enorgueillir de l’avoir construit. Il lui faut moins de temps pour faire croire aux gogos que c’est à elle que revient la construction de ce téléphérique que pour arriver à en fabriquer un qui inspire assez confiance pour lui confier sa vie et plus encore de temps pour qu’elle sorte ses pauvres de la pauvreté.

 

Pourquoi me direz-vous ?

 

Il suffit de voir dans quelle belle maison vit le frère du président et dans quelles bâtisses vivent encore des Arméniens en Arménie. (Voir ICI, juste après la pub)

30 novembre 2014

L’ACTU QUI TUE

Filed under: CHRONIQUES à CONTRE-CHANT,L'ACTU QUI TUE — denisdonikian @ 5:26

en-chine-des-criminels-detournent-la-loi-en-affamant-des-tigres-jusqua-leur-mort-afin-de-produire-du-vin1

 

Les Turcs ont Tayyip Erdogan, les Arméniens ont Kim Kardashian. Car si le premier vient de découvrir le nouveau monde, l’autre découvre son corps au monde en permanence.

*

En Arménie, les bébés tigres courent les rues. Après ça, dites que ce n’est pas la jungle.

*

Avec ses tigres en cage et autres bestioles, l’Arménie pourrait bientôt battre le record des pays ayant le plus d’êtres vivants en voie de disparition au m2, Arméniens compris.

*

Depuis qu’on a vu un bébé tigre courir dans les rues d’Etchmiadzine, les mauvaises langues se demandent qui est le père : l’ancien ministre de la défense ou le dernier ministre de Dieu ?

*

Si en Arménie les tigres restent dans leur cage, c’est qu’ils ont peur d’en sortir.

*

Dans cette affaire de trafic de bêtes sauvages, l’environnementaliste arménienne Silva Adamian affirme que la loi sur la faune ne fonctionne pas du tout. Forcément, les tigres humains ne peuvent que défendre les tigres sauvages. C’est une question d’aghpéroutioun.

*

 

Bonne nouvelle : l’Arménie est en pleine croissance. La pauvreté en 2013 (indice de pauvreté à 5,9%) a battu le record de 2008 (indice à 5,1 %). Mais les tigres et les lions en cage à Etchmiadzine et à Erevan sont toujours correctement nourris.

*

Heureusement, on a retrouvé les douze piliers de l’identité arménienne. Ils étaient enterrés quelque part. Ce sont eux qui soutiennent la nation. Mais les pauvres d’Arménie n’en ont rien à foutre. Ils ne sont soutenus par personne. D’ailleurs, ils seraient prêts à manger du tigre ou du lion si on leur en donnait au petit déjeuner. Reste à savoir si les gardiens de ces tigres et lions voudraient les faire abattre. Je veux dire abattre ces tigres et ces lions, pas ces Arméniens affamés.

*

Au contact des plus grandes civilisations d’Orient et d’Occident les Arméniens auraient créé une culture originale d’une richesse surprenante. Leur génie les a conduits à mettre en cage des animaux sauvages pour leur épargner de mourir de faim ou d’être dévorés par les plus grands prédateurs de  la nation arménienne.

*

 

En Arménie, l’industrie du tourisme a besoin de spécialistes pour épargner aux visiteurs d’être arnaqués par des spécialistes ou agressés par l’industrie de la pauvreté.

19 mai 2013

ACTU 9

Voici résumé l’état actuel du peuple arménien.

Les riches cherchent le pardon de Dieu en construisant une église.

Et l’Eglise bénit leur œuvre.

En bénissant cette nouvelle église, elle bénit aussi l’argent.

Mais quel argent ?

Celui qui oblige le peuple à se contenter des restes.

Quel Arménien de la diaspora peut encore trouver une excuse à cette honte nationale ?

19 mars 2013

ACTU 8

arton87962-450x300

Rencontre oxymoresque

Mauvaise blague

La grève de la faim que mène Raffi Hovanissian suscite en diaspora des commentaires pour le moins déplacés. Après la honte que les fraudes électorales ont fait retomber sur tous les Arméniens, on peut entendre les rires sarcastiques que notre humour morbide étalé sur nos forums déclenche chez ceux qui ont la haine de l’Arménien. Certes, on peut rire de tout, même d’un Arménien, patriote forcené, qui chante des hymnes révolutionnaires en mangeant des dolmas. Mais qu’un Arménien cybernétique d’une diaspora repue fasse de l’esprit aux dépens d’un Arménien qui s’est engagé aux côtés de son peuple et qui s’engage aujourd’hui à la vie à la mort, d’une manière peut-être contestable, équivaut à cracher sur tous ceux qui ont plébiscité son combat. Jugez-en :

« Quant au régime d’amaigrissement toujours en cours de RH, avec les larges réserves adipeuses dont il dispose, ça risque de durer encore longtemps… Le camp de Sarkissian devrait penser à organiser un bon korovads bien fumant, tout près, à portée de nez, ça accélérerait peut-être la capitulation du vrai, seul et authentique Président élu… » Ou encore : « 

 « Que pesons nous ? »

réponse : dans le cas de Raffi Hovannissian, de moins en moins…




(désolé, je n’ai pas pu à résister…  

contrairement à Raffi Hovannissian, bien sûr… 
(désolé encore…) »

*

Mauvaise langue

K2 ( Catholicos de tous les Arméniens, sauf deux : mon ami Christopher et moi)  à Sarkissian : « Votre victoire aux élections démontre que la population fait confiance à vos programmes de réforme et apprécie vos efforts et votre dévouement »

Quelle victoire ? Quelle confiance ? Quels programmes ? Quelle réforme ? Quelle appréciation ? Quels efforts ? Quel dévouement ?

*

Mauvaise nouvelle

« Le président arménien Serge Sarkissian et le catholicos Karekine II, chef suprême de l’Eglise apostolique arménienne, se sont rendus lundi 18 mars au Vatican pour assister à la cérémonie d’intronisation du pape François Ier. »

On imagine le tableau. Sarkissian et K2 serrant la main du Pape François 1er. On appelle ça en rhétorique un oxymore.

C’est-à-dire le rapprochement de deux termes que leur sens devrait éloigner.

Mais il ne faut pas rêver. Ils ne sont pas allés à Rome prendre auprès du nouveau pape des leçons de compassion envers les pauvres d’Arménie. Quand un Sarkissian va se tremper l’esprit à Rome, il en ressort Sarkissian. Suivi par K2 ( catholicos de… etc.).

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.