Ecrittératures

15 juin 2015

« Génocide arménien » vs « génocide des Arméniens »

Filed under: Uncategorized — denisdonikian @ 5:22
Tags: ,

1 – Ecrit  pour le Collectif Van  par une docteure ès-lettres, sous le contrôle de deux autres docteures ès-lettres, l’article intitulé « Génocide arménien » vs « génocide des Arméniens » ( mis en ligne en novembre 2014 et avril 2015) cherche à faire la clarté sur la désignation utilisée pour qualifier les évènements de 1915. Néologisme créé en 1944 par Raphael Lemkin, génocide est formé de la racine grecque γένος/génos, « espèce », « genre », « race », et du suffixe -cide, du latin caedere, « tuer », « massacrer ».  L’ambiguïté linguistique, et non historique, de « génocide des Arméniens » provient du complément du nom ou génitif : le génocide contre les Arméniens (génitif objectif) ou par les Arméniens (génitif subjectif).

2 – De nombreux exemples corroborent cette ambivalence : « l’amour de la mère » (donné ou reçu par la mère ?), « l’attaque du régiment » (contre ou par le régiment ?), « les persécutions des communistes » (subies ou exercées par les communistes ?)… Ainsi, le « génocide des Juifs » suppose ces derniers comme victimes, tandis que le « génocide des nazis » désigne ceux-ci comme assassins. De la même manière, on écrira le « génocide des Cambodgiens » pour le distinguer du « génocide des Khmers rouges ».

3 – A l’instar des mots en –cide comme herbicide, insecticide, liberticide, ceux qui concernent les meurtres d’êtres humains désignant soit le criminel, soit le crime, sont aussi bien adjectifs que substantifs (un régicide, un acte régicide). En revanche, si on peut écrire « génocidaire » ou « suicidaire », « fongicidaire », « matricidaire » ou « fraternicidaire », etc. ne se disent pas. De fait, les noms en –cide se trouvent complétés soit par des génitifs objectifs (pour indiquer la victime), soit par des génitifs subjectifs (indiquant l’assassin). On trouvera donc « le matricide de Néron » pour dire que Néron a tué sa mère Agrippine, ou « le matricide d’Agrippine » pour signifier qu’elle a été assassinée par son fils.

4 – Pour éviter toute ambiguïté linguistique entre « le génocide des Arméniens » ou « le génocide des Turcs », on peut préciser  « le génocide des Arméniens perpétré par les Turcs » ou « le génocide des Turcs à l’encontre des Arméniens ». Cependant, ces formulations pourraient donner à penser que tous les Turcs auraient pris part au génocide alors qu’il fut ordonné par le Comité Union et Progrès, qu’il associa une vaste participation active de la population turque, mais aussi kurde, et que des « justes » ont refusé de répondre aux ordres. Il s’agit donc d’une convention de langage comme dans l’expression «  livrer un navire de guerre aux Russes ».

5 – Dans « génocide arménien » ou « génocide turc », l’adjectif fait aussi problème comme avec l’expression « la violence humaine » (éprouvée ou exercée par les hommes ?). On constate la même ambivalence avec « génocide juif » et « génocide nazi », « génocide arménien » et (plus rarement) « génocide turc ». Dès lors, décrire le contexte au moins une fois permet d’éviter toute confusion. On dira : « le génocide des Arméniens perpétré sur ordre du gouvernement Jeune-Turc » ou « le génocide arménien perpétré sur ordre du gouvernement Jeune-Turc », mais aussi « le génocide turc des Arméniens ».

Publicités

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :